Le site de Madeleine et Pascal

Accueil > Photos de voyages > Par pays > Inde > Somnathpura - Le temple de Chennakesava

Somnathpura - Le temple de Chennakesava

Un joyau de la dynastie Hoysala
19 août 2014, par Madeleine, Pascal
 

Convertis à l’hindouisme au XIIe siècle, les souverains Hoysala firent ériger une série de temples en étoile, permettant de multiplier de manière extraordinaire le nombre de dieux et déesses sculptés sur les murs. Parmi ces temples figurent Somnathpur, Halebid et Belur.

Le temple de Chennakesava fut édifié à partir de 1268, sous le règne du roi Narasimha III, à une époque où le royaume Hoysala était la plus grande puissance de l’Inde du sud. Il est dédié à trois représentations du dieu Vishnu : Chennakesava, Le Beau Chevelu, Janardhana, La Terreur des Hommes, et Krishna Venugopala.

Le temple est construit sur un soubassement à structure en étoile appelé adisthana. Sur ce soubassement, l’édifice est encore surélevé par une plinthe ou jagati décorée de frises sculptées. Au-dessus de ces deux niveaux, le temple comporte un mandapa donnant accès à trois sanctuaires : c’est donc un trikuta. Chaque sanctuaire est surmonté d’un vimana, nom donné à la tour étagée qui domine le saint des saints.

Le temple, vu depuis le porche du mur d’enceinte : au centre, le mandapa et, de part et d’autre, deux des sanctuaires
On devine le sommet du vimana surmontant le troisième sanctuaire, dans l’axe du monument.

Sous le porche d’entrée

Sous le porche se trouvent des colonnes de schiste noir dont l’aspect évoque une fabrication au tour. Une stèle en langue kannada célèbre l’édification du temple.

L’architecture d’ensemble

Le temple sur son podium contre lequel s’appuient des éléphants.

La structure correspond au plan ci-contre dont l’orientation est la même que celle de la photo.

Le podium en étoile sur lequel est érigé le temple est comme soutenu par des éléphants.

Un ensemble de frises sculptées superposées court tout autour de l’édifice. Le sommet de la frise supérieure se trouve au niveau du sol du mandapa, comme le suggèrent les ouvertures à claustras qu’on peut voir dans les murs du mandapa.

Dans les parties correspondant aux sanctuaires, les frises sont surmontées de statues de divinités.

Les statues de l’entrée

Ces statues sont constituées d’une pierre plus sombre que le reste de l’édifice. Surmontées d’une tête menaçante portant d’énormes crocs évoquant des gardiens de temple ou dvarapalas, elles sont incluses dans une mandorle. Celle de gauche est ornée de lotus enroulés.

L’intérieur

Chacun des trois sanctuaires est dédié à une représentation du dieu Vishnu : Chennakesava, Le beau Chevelu, Janardhana, La terreur des Hommes, et Krishna Venugopala.

Les photos suivantes représentent divers motifs sculptés ornant les plafonds du mandapa. Certains présentent des traces de polychromie.

Les sculptures extérieures

Les statues de divinités

Des statues ornent les murs extérieurs de chacun des trois sanctuaires. À leur base, un cartouche porte la signature du sculpteur, le même pour tout cet ensemble.


Les frises

Ces frises font le tour de tout l’édifice, à sa base. Les éléphants de la frise inférieure supportent symboliquement le temple. Ils sont surmontés par des scènes guerrières évoquant des épisodes du Mahabaratha et du Ramayana, des motifs végétaux, des oiseaux et des animaux fantastiques.


Article mis à jour le 22 octobre 2017