Le site de Madeleine et Pascal

Puducherry

Une ancienne ville coloniale
4 juillet 2014, par Madeleine, Pascal
 

La ville de Puducherry, nom tamoul de l’ancienne Pondichéry, fut transférée par la France en 1954 à l’Union indienne, en même temps que trois autres villes

  • Kârikâl, de langue tamoule, située à 200 km au sud sur la côte de Coromandel,
  • Mahé, de langue malayalam, située, sur la côte de Malabar à 600 km à l’ouest, au cœur de l’état actuel du Kerala,
  • Yanaon, de langue télougou, sur la côte d’Andhra à 1100 km au nord-est, au cœur de l’état actuel de l’Andhra Pradesh.

Ces quatre villes constituent aujourd’hui l’un des sept territoires qui composent, à côté de 27 états, la République fédérale de l’Inde : c’est le Territoire de Pondichéry, un ensemble à la géographie complètement éclatée qui a gardé les frontières des anciens Établissements français de l’Inde dont il est issu.

La ville de Chandernagor, quatrième des cinq comptoirs français de l’Inde, avait été intégrée, dès 1949, à l’état du Bengale occidental.

JPEG - 310.6 ko
Un rickshaw arbore les couleurs françaises

Promenade dans la ville coloniale

La ville de Puducherry conserve, dans sa partie européenne, le témoignage de la présence française à travers des résidences et établissements de prestige datant de l’époque coloniale.

Le front de mer

Si Dupleix trône à l’extrémité sud du front de mer, à l’autre bout se trouve une grande statue représentant Ghandi conduisant la Marche du sel.

La cathédrale

JPEG - 192 ko
La cathédrale

Coup d’œil sur la ville indienne


Article mis à jour le 29 juin 2015