Le site de Madeleine et Pascal

Darasuram

28 juillet 2014, par Madeleine, Pascal
 

À Darasuram se trouve le temple d’Airavateshvara, consacré à Shiva. Il fut édifié par le roi Chola Rajarajachola II entre 1150 et 1175 et fait partie des plus grands temples Cholas avec le Brihadishwara de Thanjavur et le temple de Gongaikondacholapuram.

JPEG - 253.7 ko
Le ratha de pierre et le mandapa ; à droite, le gopuram d’entrée

On entre dans l’enceinte du temple par un gopuram de faible hauteur suivi, sous son dais de pierre, par le taureau Nandi.

Le mur oriental

Sur le mur oriental, face au taureau Nandi, se trouvent les statues des gardiens de Kubera, le dieu des richesses, ainsi qu’un rishi, nom donné aux sages ayant reçu, selon la tradition, la révélation des Veda.

Le mandapa et le mur sud

La partie sud du temple figure un ratha (char de procession) de pierre dont la partie supérieure constitue le mandapa du temple. Un petit escalier à balustrade ornée d’un éléphant donne accès au mandapa.

Les piliers de la salle du mandapa sont décorés de petites scènes inspirées par le Mahabharata et le Ramâyana.


À l’extérieur, la base des piliers périphériques du mandapa est sculptée en forme de Yâlî, animal mythique à tête de lion et trompe d’éléphant.

Le tour du temple

On ressort alors du temple pour en poursuivre le tour.

Sur le mur ouest, on peut voir Ardhanarishvara,une représentation androgyne à trois têtes (Shiva, Sûrya, Pârvatî) : c’est une forme de Shiva, symbolisant que la divinité n’est ni entièrement masculine, ni entièrement féminine, mais qu’elle assume les deux fonctions.

Danses baratha natyam

La danse baratha natyam est née dans le Tamil Nadu. C’est à l’origine une danse sacrée dont les postures très codifiées permettent l’évocation des mythes anciens.


Article mis à jour le 29 juin 2015