Le site de Madeleine et Pascal

Accueil > Photos de voyages > Par pays > Maroc > À travers le Souss, au pays des arganiers

À travers le Souss, au pays des arganiers

De Tazenakht à Taliouine et Taroudannt
12 juin 2015, par Madeleine, Pascal
 

À partir de Tazenakht, nous continuons à monter dans l’Anti-Atlas et franchissons la ligne de partage des eaux entre les oueds Drâa et Souss au col Tizi n’Tarhatine (1886 m). Nous découvrons le versant sud du Haut-Atlas durant la descente de la vallée du Souss en direction de Taliouine (1580 m).

L’assif (oued) Souss donne son nom à la région qui s’étend jusqu’à la mer, entre le versant nord de l’Anti-Atlas et le versant sud du Haut-Atlas. Il n’y a plus de palmiers : nous sommes revenus au pays des vergers et nous y découvrons les arganiers, jusqu’à Taroudannt où nous faisons halte.

La montée vers les cols

En montant vers les cols au départ de Tazenakht (968 m), nous passons au village de Kourkouda, réputé pour ses carrières de marbre rouge. Nous sommes déjà très haut et les vergers d’amandiers ont remplacé les palmiers.

La descente vers Taliouine

Au col Tizi n-Tarhatine (1886 m), nous franchissons la ligne de partage des eaux entre Drâa et Souss et nous entrons dans la province de Taroudannt. Nous sommes alors dans le bassin du Souss et découvrons le versant sud du Haut-Atlas.

Pause à Taliouine

À Taliouine, nous sommes encore à 1580 m d’altitude et il fait frais.

Au pays des arganiers

JPEG - 114.6 ko
Des arganiers poussent naturellement sur les pentes

Un peu plus bas dans la vallée, l’arganier est endémique. Les fruits de cet arbre, très appréciés des chèvres, sont pressés pour en extraire la fameuse huile d’argan.

La route est empruntée par des camions lourdement chargés qui remontent la vallée : ils transportent vers les villes du Tafilalt et de la vallée du Drâa les fruits et légumes cultivés dans la basse vallée du Souss, dans le secteur d’Agadir où sont établies des cultures maraîchères. Les camions redescendent à vide.

Nous faisons une pause près d’un troupeau de chèvres et de moutons qui pâturent au milieu des arganiers.

La halte au ryad El Aîssi à Taroudannt

JPEG - 141.1 ko
L’entrée du ryad

Nous faisons halte dans un ryad associé à une exploitation agricole : des vergers d’orangers et des serres de bananiers entourent l’hôtel. Le jardin et les cultures se détachent sur l’arrière-plan de la face sud du Haut-Atlas.