Le site de Madeleine et Pascal

Haut-Queyras

1er février 2019, par Madeleine, Pascal

La "Pierre fiche" de Ville-Vieille
La "Pierre fiche" de Ville-Vieille

Le Queyras est le nom du massif drainé par le Guil, torrent qui se jette dans la Durance aux environs de Guillestre. Ses hautes vallées se situent plus haut que la Combe du Queyras, au-delà du bourg de Château-Queyras.

Le Queyras doit son nom à la tribu gauloise des Quariates, habitants des Alpes occidentales qui surveillaient les voies d’accès aux grands cols transalpins.

Des traces d’habitat néolithique ont été relevées à Saint-Véran et on peut voir sur le sentier des Astragales de la commune de Ville-Vieille une pierre dressée, la Pierre fiche, qui évoque un menhir. Mais le Queyras fut surtout, sous l’empire romain, une voie de passage entre la vallée de la Durance et la vallée du Pô. Quant aux établissements permanents dans les hautes vallées, ils pourraient ne dater que du Xe siècle.

Château-Queyras et le Guil

Le Sommet Bucher

Ce sommet situé à 2254 mètres d’altitude domine de 300 mètres le hameau de Gaudissard à Molines-en-Queyras (1625 m) où nous sommes hébergés.


À l’horizon, le Grand Pic de Rochebrune (3320 m)

Les lacs Égorgéou et Foréant

Nous effectuons cette excursion de 950 mètres de dénivelé au départ de l’Échalp (1688 m), au-delà de Ristolas, dans la haute vallée du Guil.

Les cols de Bramousse et de Souillet

À droite, les alpages de Furfande dominés par la dent de Ratier, cernée par les branchages


Au col de Bramousse
Au col de Bramousse

Nous nous élevons au-dessus de la vallée du Guil au départ de Bramousse. Derrière nous se déploie la vue vers les alpages de Furfande.

Le col de Bramousse constitue un passage vers Ceillac qui n’est qu’à 1h15. Quand au col Souillet, il est entièrement dans les sapins, à l’issue d’un dédale de chemins…

Le col de la Crèche

Nous accédons au col à partir du hameau des Meyries (1700 m) qui domine Ville-Vieille (1229 m).

Le village de Ville-Vieille, vu depuis le sentier des Astragales

La montée s’effectue en forêt et une fois arrivés au col, à 2284 mètres d’altitude, nous bénéficions d’un panorama vers le nord, dominé par le Grand Pic de Rochebrune.
Pour profiter pleinement de la vue panoramique qui suit, faire défiler l’image

Panorama depuis le col de la Crèche
Panorama depuis le col de la Crèche

La Cime de la Lauze

Cette ascension démarre au-dessus de la station d’Aiguilles 2000. La montée s’effectue dans des prairies puis des pentes caillouteuses très raides. Sous le sommet, nous découvrons une profusion d’edelweiss.


Le Sommet de la Lauzière

Le Sommet de la Lauzière (2576 m) se situe sur les crêtes qui séparent la Tête de Pelvas de la Collette de Gilly. Nous y accédons à partir du hameau de La Monta, à 1663 mètres d’altitude, dans la haute vallée du Guil.

Au col d’Izoard

Le col d’Izoard fait communiquer les villages d’Arvieux, du côté de la vallée du Guil, et de Cervières, du côté de Briançon. Nous y montons en voiture depuis Arvieux en faisant une halte à la Casse Déserte, dans un paysage détritique de cargneules popularisé par les multiples passages du Tour de France dans ces lieux.

Halte à la Casse déserte, à deux kilomètres sous le col

À cet endroit, on bénéficie déjà d’un panorama très vaste sur la sommes qui cernent le col, du côté de la vallée du Guil.

Pour profiter pleinement des deux vues panoramiques qui suivent, faire défiler l’image

Panorama depuis la Casse Déserte
Panorama depuis la Casse Déserte

Du col : vue sur la Casse Déserte, à gauche et la vallée d'Arvieux
Du col : vue sur la Casse Déserte, à gauche et la vallée d’Arvieux


Au col, à 2361 m, la stèle commémorative de l’ouverture de la route, en 1934

Le col de Pisset

Cette ascension nous est conseillée par Nicolas. Au départ de l’Échalp, hameau de Ristolas situé à 1688 mètres, nous atteignons la frontière italienne à l’altitude de 2662 mètres.

Pour profiter pleinement de la vue panoramique qui suit, faire défiler l’image

Depuis le col : vue vers le sud
Depuis le col : vue vers le sud

Le Pic de Farneiréta

Au départ de Saint-Véran, nous gagnons avec la navette la chapelle de Clausis, à 2399 mètres d’altitude. C’est de là que part l’itinéraire pour le Pic de Farneiréta qui passe près du refuge et du lac de la Blanche pour atteindre le col de la Noire d’où on rejoint le sommet.


Et en prime, en direction du sud, un merveilleux phénomène lumineux en plein midi

Le Sommet du Grand Vallon

Ce sommet culmine à 2867 mètres face au Grand Pic de Rochebrune. On l’atteint à partir de Ville-Vieille en gagnant les Meyries puis le hameau du Rouet et enfin la bergerie de Péas où démarre, à 2024 mètres, le sentier en direction du col de Péas.

Au col de Péas (2629 m), après 600 mètre de montée : vue sur les crêtes qu’on va emprunter maintenant en direction du sommet, à l’extrême-droite

Pour profiter pleinement de la vue panoramique qui suit, faire défiler l’image

Au col de Péas, devant le Grand Pic de Rochebrune
Au col de Péas, devant le Grand Pic de Rochebrune


La météo fut quelque peu incertaine en cet été 2006, mais nous eûmes cependant l’occasion de faire de nombreuses photos de fleurs et petites bêtes : on peut retrouver les meilleures à l’article dédié.


Article mis à jour le dimanche 3 février 2019