Le site de Madeleine et Pascal

Bergues

11 janvier 2016, par Madeleine, Pascal
 

Bergues est située dans la plaine maritime flamande.

La ville témoigne d’un passé lié à l’abbaye de Saint-Winoc.

Bergues développa une tradition portuaire et textile à partir du XIIIe siècle, grâce aux canaux et à la charte que lui attribua la comtesse Jeanne de Flandre.

Prise par les armées de Louis XIV et rattachée à la France par le traité d’Aix-la-Chapelle en 1668, la ville s’orne de remparts fortifiés par Vauban.

JPEG - 131.7 ko
Les quais, le long du canal intérieur qui dessert la partie nord de la ville

L’abbaye de Saint-Winoc

L’abbaye bénédictine de Saint-Winoc fut édifiée au XIe siècle sur le Groen Berg, lieu du refuge légendaire de Winoc et de ses compagnons qui évangélisèrent la région au VIIe siècle. L’abbaye fut démolie à la Révolution : il n’en reste que deux tours.

La ville et le beffroi

La ville a considérablement souffert lors des deux Guerres Mondiales. Ses bâtiments ont été reconstruits dans le style d’origine.

Les remparts et les canaux

Le canal de la Colme contourne la ville par le nord en longeant les remparts. Le canal intérieur qui dessert la partie nord de la ville, à l’intérieur des remparts, est simplement un bras du canal de la Colme.


Le musée flamand

Le musée de Bergues est installé dans un Mont-de-Piété construit au XVIIe siècle.

L’église Saint-Martin

L’église date du XVIe siècle : en effet, une église antérieure avait été entièrement détruite lors de la révolte des Pays-Bas espagnols et Philippe II d’Espagne la fit reconstruire. C’est une église-halle ou hallekerque : la nef et les collatéraux de ces églises sont de hauteur égale et les espaces communiquent entre eux sur toute cette hauteur.

Cependant l’église fut presque complètement détruite pendant la Seconde Guerre Mondiale. Seuls le chevet à trois absides et la façade du transept sud ont été épargnés.

Le logo représente « l’électeur de Lamartine », le géant de Bergues. Il a été inauguré le 21 septembre 1913 pour commémorer le quatre-vingtième anniversaire de l’élection d’Alphonse de Lamartine comme député de Bergues en 1833. Le riche costume du géant rappelle qu’à l’époque seuls les plus riches habitants de la circonscription avaient le droit de vote.


Article mis à jour le 27 janvier 2017