Le site de Madeleine et Pascal

Meshkin Shahr

Une citadelle islamique et la tour funéraire de Sheikh Heydar

2 août 2019, par Madeleine, Pascal

Aujourd’hui située dans la province d’Ardabil et peuplée de 75 000 habitants, Meshkin Shahr est une ville connue depuis l’époque sassanide. On y visite les vestiges d’une citadelle d’époque islamique, sans doute édifiée sur les ruines d’une forteresse sassanide.

La ville compte aussi une tour funéraire du XVe siècle, celle de Sheikh Heydar, (1459-1488), le chef de l’ordre soufi Safavieh et père du fondateur de la dynastie safavide, Shâh Ismaïl Ier.

La citadelle de Meshkin Shahr

La citadelle se trouve sur une vaste éminence.

À l’horizon, le Savalan domine la plaine de Meskin Shahr


  • Muraille en brique crue, consolidée
  • Une tour de briques du XVIIIe siècle garde la (...)
  • Une double muraille
  • Des espaces cloisonnés


Traces de piliers sur le mur intérieur

La tour funéraire de Sheikh Heydar

Située au fond d’une longue esplanade entourée par une enceinte moderne, la tour funéraire du père de Shâh Ismaïl date de la fin du XVe siècle ou du tout début du XVIe siècle.

Elle a perdu son dôme et ses décors bleus et blancs sont très dégradés.

Par l’esplanade, on approche peu à peu de la tour funéraire de Sheikh Heydar.

  • Le dôme est peut-être en restauration
  • La porte située dans l’axe de l’esplanade (...)
  • Le décor est en bien piteux état et la porte à (...)

  • Dans une autre direction, la porte semble (...)


C’est là que le décor est le mieux conservé

  • Détail du décor de briques émaillées du fût de (...)
  • Vestiges d’un décor de stuc


En quittant la tour : vue vers le massif du Savalan qui domine Meshkin Shahr


Article mis à jour le samedi 3 août 2019