Le site de Madeleine et Pascal

Les ponts de Khoda Afarin

"L’Araxe s’offusque de passer sous un pont" (Virgile)

3 août 2019, par Madeleine, Pascal

Au nord des provinces iraniennes d’Azerbaïdjan, la rivière Araxe marque la frontière entre l’Iran et les pays transcaucasiens. Près de Khoda Afarin, l’Araxe sépare plus précisément :
- la province iranienne d’Azerbaïdjan oriental, au sud de la rivière,
- et une région de la République d’Azerbaïdjan, majoritairement peuplée d’Arméniens et passée, depuis la guerre du Haut-Karabagh en 1993, sous le contrôle de la République autoproclamée du Haut-Karabagh, en arménien République d’Artsakh qu’aucun des états membres de l’ONU ne reconnaît.

L’Araxe et, de l’autre côté, la République autoproclamée du Haut-Karabagh

À Khoda Afarin, deux ponts anciens franchissaient l’Araxe.

Le pont le plus récent

Vue de l’amont

Le second pont fut construit au XIIIe siècle. Il mesure 200 mètres de long et compte 15 arches.

  • Vue de l’aval
  • Sur la digue : les quinze arches
  • Passage du côté de l’aval

Le plus ancien pont

Dans son état actuel, le plus ancien pont, situé en amont du précédent, date du XIe siècle. Il comportait 11 arches et mesurait 130 mètres de long. Il se trouve aujourd’hui au pied du barrage de Khoda Afarin et ne compte plus que trois arches.

Le barrage de Khoda Afarin et les trois arches du pont ancien, à sa base, à droite


  • Vue rapprochée du barrage et du pont
  • Vue prise depuis l’aval du nouveau pont
  • Vue prise depuis l’aval du nouveau pont
  • Les deux ponts sous la neige

Le franchissement de l’Araxe à cet endroit date vraisemblablement de la période préislamique. Les habitants de la région désignent en effet ces ponts sous le nom de "ponts de Cyrus" tandis que les historiens les ont cités pour avoir servi au déplacement des troupes arabes durant la conquête de l’Iran, ce qui laisse penser qu’un pont sassanide existait là.

Ces ponts furent utilisés par la suite pour le déplacement des troupes de multiples souverains, qui les ont plus d’une fois fois réparés, en particulier aux époques ilkhanide, safavide et qadjare.

Le niveau de l’Araxe est particulièrement haut après les pluies du printemps 2019


Article mis à jour le dimanche 4 août 2019