Le site de Madeleine et Pascal

Près de Dunhuang, les grottes de Mogao

12 octobre 2018, par Madeleine, Pascal

Mogao se trouve à la bordure occidentale du désert de Gobi, à environ 25 kilomètres au sud-est de Dunhuang.

Les 492 sanctuaires rupestres du site furent creusés entre le IVe et le XIVe siècles. Leur ornementation est l’œuvre d’artistes anonymes venus d’Inde, d’Asie centrale ou de Chine. La statuaire et la peinture de Mogao illustrent donc, avec une grande variété, l’évolution des styles et représentations de l’art bouddhique pendant un millénaire.

Ignorés de l’Occident pendant des siècles, les sites bouddhiques de la région et plus spécialement les grottes de Mogao furent découverts par les explorateurs occidentaux à la toute fin du XIXe siècle.

L’ importance du site de Mogao est plus spécialement liée à une exceptionnelle collection de rouleaux peints, objets bouddhiques, manuscrits et textes imprimés rédigés dans toutes les langues de l’Asie centrale : cette bibliothèque avait été cachée à l’intérieur d’une chambre murée redécouverte en 1900 par un moine taoïste qui habitait sur le site. Les linguistes et sinologues Aurel Stein et Paul Pelliot y eurent rapidement accès : ils purent même acheter une grande partie de ces vestiges et les emporter en Grande-Bretagne et en France.

La photo ci-contre due à Aurel Stein montre la grotte actuellement désignée par le numéro 16 : une pile de manuscrits et rouleaux ont été sortis de la chambre murée qui se trouvait à droite, aujourd’hui désignée sous le numéro 17.

Le site

La photo qui précède est prise devant l’entrée de la grotte 96 protégée par un pavillon à étages.

Dans les sanctuaires

Les photographies sont rigoureusement interdites dans les grottes. Nous avons visité quelques-unes d’entre elles désignées par les numéros 16, 17, 94, 96, 100, 148, 244 et 259.

Les photos qui suivent sont issues du site web de la Dunhuang Academy.

Grotte 16

La grotte 16 est celle qui apparaît sur la photo due à Aurel Stein. Elle date de l’époque Tang.

Grotte 17

La grotte 17 fut creusée à la fin de la dynastie Tang en l’honneur du « donateur » de la grotte 16. Elle servit ultérieurement d’entrepôt, pour de précieux manuscrits et autres objets bouddhiques, pour être finalement murée aux alentours du XIe siècle pour une raison inconnue. La porte de la grotte fut alors recouverte de plâtre, puis peinte, dissimulant complètement l’entrée pendant près de 1 000 ans.

Grotte 96

C’est là que se trouve une statue monumentale de Bouddha assis, érigée en 695, à l’époque de la dynastie Tang. Elle mesure 33 mètres de hauteur. On la voit malheureusement sans aucun recul.

Grotte 148

La grotte 148 est datée de l’Âge d’or des Tang (712-781). Elle contient un grand Bouddha couché.

Grotte 259

Cette grotte date de l’époque des Wei du nord (386-534).

Des images de meilleure qualité concernant d’autres grottes peuvent être vues sur le site de la BNF.

La BNF propose aussi sur son site quelques images des manuscrits de Dunhuang.

Du site au musée

Mogao au musée Guimet

Le musée Guimet expose en particulier quelques-uns des rouleaux peints rapportés de Mogao par Paul Pelliot.


Article mis à jour le jeudi 15 novembre 2018