Le site de Madeleine et Pascal

Le palais royal de Caserte

Pour les Bourbons de Naples, la plus grande résidence royale au monde

23 février 2017, par Madeleine, Pascal

Le palais royal de Caserte (Reggia di Caserta) est une résidence de la famille royale des Bourbons de Naples. Sa construction fut entreprise par Charles de Bourbon, roi de Naples et de Sicile.

Publicité à l’effigie de Charles de Bourbon
Publicité à l’effigie de Charles de Bourbon

Le projet fut confié à l’architecte Luigi Vanvitelli. Le palais dont la construction commença en 1752 devait être le symbole du nouvel état bourbonien et rivaliser avec Versailles et le palais royal de Madrid. Mais en 1759, Charles quitta Naples pour Madrid : il devenait roi d’Espagne sous le nom de Charles III après le décès de son demi-frère aîné, Ferdinand VI d’Espagne, resté sans postérité.

Le successeur de Charles de Bourbon à Naples fut son troisième fils Ferdinand (1751-1825), tout d’abord connu comme Ferdinand de Sicile et de Naples. Il poursuivit les travaux entrepris par son père : construction du palais jusque vers 1780 et décoration des appartements.

À l’époque des guerres napoléoniennes, Ferdinand fut contraint de se réfugier en Sicile. Le palais fut habité à partir de 1806 par les rois de Naples mis en place par Napoléon Bonaparte, tout d’abord Joseph Bonaparte, frère de l’empereur, puis le maréchal Joachim Murat, époux de Caroline Bonaparte. Ferdinand revint à Caserte à partir de 1816, sous le nom de Ferdinand Ier des Deux-Siciles. Trois autres rois des Deux-Siciles lui succédèrent jusqu’à l’arrivée de Garibaldi en 1860 et l’unité italienne : François Ier (1825-1830), Ferdinand II (1830-1859) et François II (1859-1861).

La décoration, commencée à la fin du XVIIIe siècle, ne fut terminée qu’en 1854 et porte la marque des habitants successifs du palais.

Le bâtiment

La façade du palais de Caserte

La longue façade se termine, aux extrémités, par des corps légèrement saillants. Elle est encadrée par des ailes dont on devine seulement l’amorce sur la photo qui précède. L’édifice est en briques mais les deux étages inférieurs sont revêtus de plaques de travertin.

Le palais est construit autour de quatre cours identiques, comme l'indique le plan ci-contre. Le porche central de la façade (A) donne accès à une longue galerie à trois nefs qui traverse le palais de part en part. On commence la visite par la porte située à gauche qui conduit vers une première cour.

Les lettres A, B, C... qui apparaissent sur le plan font référence aux photographies qui suivent.

En survolant avec le pointeur cette phrase, découvrez au rez-de-chaussée, la grande galerie et l'escalier (en bleu).

En survolant avec le pointeur cette phrase, découvrez à l'étage royal (premier étage), les nouveaux appartements (en vert) et les anciens appartements (en rouge).

L’escalier d’honneur

Un escalier monumental relie la galerie du rez-de-chaussée au vestibule supérieur qui dessert les appartements royaux situés à l’étage royal ou piano reale.


Salons des Hallebardiers, des Gardes du corps et d’Alexandre

Ces trois salles en enfilade relient le vestibule supérieur à la façade principale du bâtiment et jouent le rôle d’antichambre des appartements royaux. Leur décor, réalisé entre 1780 et 1815, est néoclassique.

Le plafond du salon d’Alexandre, de Mariano Rossi, représente le mariage d’Alexandre et Roxane

Les salles d’apparat et les appartements du Roi

Ces espaces situés dans l’aile sud-ouest furent principalement aménagés ou modifiés à la fin du XVIIIe siècle et jusqu’au milieu du XIXe siècle par les différents souverains qui occupèrent le palais de Caserte.

Deux salles d’apparat, le salon de Mars et le salon d’Astrée, précèdent la salle du trône et la salle du Conseil.



La salle du Conseil

Les appartements du Roi suivent, dans l’aile ouest.

Les appartements anciens

Dans l’ensemble et à quelques exceptions près, cette partie fut décorée au XVIIIe siècle, d’où son nom. Ces espaces commencent, dans l’aile sud-est, par les salons des Quatre Saisons.

Les appartements anciens se poursuivent dans l’aile orientale par ceux du prince héritier et de la reine Marie-Caroline, épouse de Ferdinand Ier des Deux-Siciles.



La bibliothèque du palais est constituée de trois salles annexées aux appartements de Marie-Caroline, femme raffinée et de grande culture qui était fille de l’impératrice Marie-Thérèse d’Autriche et donc -en particulier- sœur de la reine de France Marie-Antoinette. Dans l’une de ces salles, le plafond est orné d’une représentation des signes du zodiaque et des constellations, suivant un projet de Vanvitelli.

La fin du parcours est consacrée à la pinacothèque. Dans une salle est exposée la crèche bourbonienne, grande passion de Charles de Bourbon et de sa famille, autour de laquelle se développa la tradition napolitaine des crèches monumentales.

Aperçu vers les jardins

Le palais donne sur un parc et des jardins face à un vaste domaine boisé. Les photos ci-dessous sont prises aux repères G et H du plan.


 

Galerie d'images


Article mis à jour le samedi 1er avril 2017