Le site de Madeleine et Pascal

Accueil > Photos de voyages > Par pays > Chili > Atacama : les geysers d’El Tatio

Atacama : les geysers d’El Tatio

Champ de geysers et volcans de boue dans l’altiplano

31 mai 2016, par Madeleine, Pascal

Les geysers d’El Tatio se trouvent sur l’altiplano à 4 280 mètres d’altitude, au pied des volcans Tatio et Linzor (5 680 m). Ils sont situés à 90 kilomètres au nord de San Pedro de Atacama. Un peu plus haut, on découvre de petits volcans de boue.

Le champ de geysers d’El Tatio

Avec près de 80 geysers actifs, le champ de geysers d’El Tatio est à la fois le plus élevé du monde, le plus grand site de l’hémisphère sud et le troisième au monde par sa taille après celui du parc national de Yellowstone aux États-Unis et celui du Kamtchatka en Russie. Les éruptions ne sont pas très hautes (75 centimètres) même si l’une d’entre elles atteint six mètres.

Le champ de geysers d’El Tatio à l’aube

À l’aube, la différence de température entre l’eau chaude et l’air refroidi pendant la nuit (il peut geler jusqu’à −20 °C) provoque la condensation de la vapeur et permet de mieux admirer la formation des cheminées de vapeur.

Volcans et champs de boue

Un peu plus haut que le champ de geysers, vers 4400 mètres d’altitude, on découvre des volcans de boue.

Éruption de boue dans un petit cratère argileux

Ceux-ci se forment lors de l’expulsion de gaz (méthane, hydrocarbures légers, dioxyde de carbone, azote et vapeur d’eau chaude) entraînant des boues, c’est-à-dire d’un mélange d’argile et d’eau.

La sortie continuelle des boues édifie, par coulées successives, des collines argileuses, souvent salées ou imprégnées d’hydrocarbures. La boue qui déborde à la partie supérieure de ces petits cônes constitue des champs de boues.

Couleurs de l’altiplano


Retour au salar

L’immensité du salar et à l’extrême-droite, au fond, à près de cent kilomètres, les sommets qui marquent la frontière avec l’Argentine



Article mis à jour le dimanche 17 juillet 2016