Le site de Madeleine et Pascal

Chiloé

19 février 2016, par Madeleine, Pascal
 

La grande île de Chiloé se situe un peu au sud de la ville de Puerto Montt, à plus de mille kilomètres au sud de Santiago. Au sud de Puerto Montt, ville qui se trouve sur le continent, la vallée intérieure du Chili est noyée par la mer et la Cordillère de la côte devient sous-marine : seules les parties les plus hautes émergent constituant ainsi, jusqu’à l’extrême-sud du pays un chapelet d’îles et de bras de mer au pied de la chaîne andine, elle-même de plus en plus basse. Le côté occidental de ces îles qui fait face au Pacifique est battu par les vents mais le côté tourné vers la mer intérieure fut propice au développement de populations de pêcheurs, plutôt sédentaires vers Chiloé et plutôt nomades au sud.

Pour mieux comprendre ces indications géographiques, retournez à la carte et zoomez.

En vol, de Santiago à Puerto Montt

Le Lago Rapel à une centaine de kilomètres au sud-ouest de Santiago

Un peu plus de mille kilomètres séparent Santiago de Puerto Montt. Au départ de Santiago, on vole en direction du sud, entre la Cordillère des Andes et la Cordillère côtière. On découvre une région de cultures, vergers et vignobles au pied des hauteurs de la Cordillère de la côte. Plus au sud, on survole plusieurs rivières descendues des Andes et en particulier le rio Bio-Bio qui se jette dans le Pacifique au niveau de la baie de Concepción. À l’arrivée à Puerto Montt, on découvre les forêts de résineux et de feuillus et le crachin.

Sur la route panaméricaine et en ferry, jusqu’à Quilquico

L’itinéraire se poursuit le long de la route 5 ou panaméricaine puis sur un ferry grâce auquel on traverse le détroit de Chacao, entre le continent et Chiloé. Une fois sur l’île, on retrouve la panaméricaine jusqu’à la presqu’île de Quilquico, aux environs de Castro, la capitale de Chiloé.




L’île de Chiloé est, après la Terre de Feu, la plus grande île du Chili : elle mesure environ 180 kilomètres du nord au sud et une soixantaine de kilomètres d’est en ouest. La mer intérieure qui la sépare du continent s’appelle golfe d’Ancud au nord et golfe de Corcovado au sud. Cette mer intérieure comporte elle-même plusieurs petites îles dont l’île de Quinchao où se trouvent plusieurs des églises de bois que nous verrons.

Carte de l’île de Chiloé
Carte tirée de partisfaireuntour.com

Les églises de bois de l’archipel de Chiloé

Les missionnaires jésuites arrivèrent dans l’archipel de Chiloé en 1608. Ils furent généralement bien accueillis par les Indiens Huilliches, un peuple de pêcheurs. La prédication s’effectua sous la forme d’une mission itinérante, à la belle saison, durant les XVIIe et XVIIIe siècles, les missionnaires effectuant des périples afin de visiter annuellement les paroisses de l’archipel, pour ne séjourner finalement que quelques jours dans chacune. Ils fondèrent des communautés confiées durant leur absence à des laïcs chargés de la vie spirituelle de la paroisse comme de son organisation matérielle.

Les Indiens Huilliches construisirent eux-mêmes leurs églises paroissiales sous la direction des Jésuites, choisissant dans les forêts le bois qui convenait le mieux. Ces églises, couvertes de bardeaux de mélèzes, mêlèrent ainsi la tradition européenne, pour l’architecture, et la tradition indigène, pour les matériaux et le mode d’assemblage, engendrant des constructions entièrement en bois. La tradition architecturale de ces églises en bois ne fut pas affectée par l’expulsion des Jésuites. Elle continue jusqu’à ce jour.

L’église Notre-Dame de Grâce à Quinchao

Les églises de Quinchao (photo ci-dessus), capitale de l’île du même nom, d’Achao (les trois photos qui suivent) et Curaco de Vélez se trouvent toutes trois dans l’île de Quinchao, une île de l’archipel de Chiloé qui fait face à la presqu’île de Quilquico.

L’église de Curaco de Veléz se trouve sur une petite place pittoresque, bordée de maisons recouvertes de bardeaux, à proximité de l’embarcadère d’un ferry qui permet de retourner sur la grande île de Chiloé.




L’église Notre-Dame de la Douleur de Dalcahue (photos ci-dessous) se trouve sur l’île de Chiloé, face à l’île de Quinchao.

Castro

Castro est la capitale de l’île de Chiloé. Elle est célèbre pour ses maisons lacustres multicolores en bois.

Maisons à palafittes à l’entrée de Castro
Maisons à palafittes à l’entrée de Castro

Sa cathédrale, elle aussi toute en bois, est particulièrement monumentale.

La cathédrale de Castro, sur la place d’armes



Sur la place d’armes se trouve une statue de la Pincoya, un personnage féminin de la mythologie chilote.

Toujours sur la place d’armes, une curieuse petite construction servait, le jour de notre passage, d’abri pour quelques carabineros engagés dans une opération de recrutement.

Le marché de Castro atteste de l’importance de la pêche et des produits de la mer dans l’économie locale.



Article mis à jour le 11 août 2016