Le site de Madeleine et Pascal

Accueil > Photos de voyages > Par pays > Espagne > Séville > La Casa de Pilatos à Séville

La Casa de Pilatos à Séville

Un témoignage de l’âge d’or de Séville

4 décembre 2016, par Madeleine, Pascal

La Casa de Pilatos (Maison de Pilate) est un palais bâti pour l’essentiel au tournant des XVe et XVIe siècles pour le gouverneur général d’Andalousie. L’édifice associe, autour d’un patio et de jardins, les styles mudéjar, gothique et Renaissance. Il est considéré, avec l’Alcázar, comme le meilleur exemple de l’architecture civile andalouse de la fin du Moyen Âge et du début de la Renaissance.

Une construction en plusieurs phases

La construction de la Casa de Pilatos est l’œuvre de plusieurs générations d’une prestigieuse famille.

  • À la fin du XVe siècle, le gouverneur général d’Andalousie est Don Pedro Enríquez, de la maison des Enríquez fondée au XIIIe siècle par un fils illégitime du roi Alphonse XI de Castille. Le titre d’Adelantado mayor (gouverneur général) d’Andalousie est alors une charge attribuée par la monarchie à un aristocrate qui exerce ses attributions sur un territoire couvrant les deux-tiers de l’Andalousie actuelle. La deuxième épouse de Don Pedro Enríquez appartient elle-même à la riche famille des Ribera, une lignée originaire de Galice, liée par le sang aux puissants Mendoza. Le couple s’établit à Séville où il fait construire un palais dans le style gothico-mudéjar.
  • Leur fils aîné Don Fadrique Enríquez de Ribera hérite du titre d’Adelentado et des possessions de son père. Il est fait marquis de Tarifa par la reine Jeanne la Folle. C’est à l’issue d’un voyage en Terre Sainte, effectué entre 1518 et 1520, qu’il entreprend une extension importante de la demeure, caractérisée par l’édification de bâtiments inspirés par l’Italie et témoignant d’une transition vers l’architecture et l’art de la Renaissance.
  • Don Fadrique Enríquez de Ribera meurt sans héritier et son neveu Pedro Afán de Ribera poursuit les transformations et aménagements de la demeure par la décoration du patio et des travaux dans les jardins.

Le palais appartient aujourd’hui à la famille du duc de Medinaceli, grand d’Espagne.

Plan de la Casa de Pilatos

Visite du palais

JPEG - 137.7 ko
Le portail d’entrée et la tour carrée qui domine l’un des angles du patio

L’entrée principale est un grand portail de marbre flanqué de pilastres, réalisé à Gênes en 1529 et placé là en 1533. Ce portail prend place au centre d’un mur de brique surmonté d’une série d’arcatures ajourées de style gothique. Il donne accès à une cour où l’on pouvait garer les carosses et accéder à des écuries. À droite, sur la photo ci-dessus, on devine une petite aile, dont la façade chaulée est elle-même dotée d’un portail plus petit. À l’étage, une loggia d’apparat.
Au centre de la photo, on voit, à l’arrière-plan, une tour carrée qui marque un des angles du patio. Elle est décorée des armes des ducs de Medinaceli, bien visibles, tant depuis la rue que depuis le patio.

Le patio et ses décors

JPEG - 140.2 ko
Le patio et ses arcatures d’inégale largeur

Autour du patio carré courent des arcs répartis sur deux niveaux et ouvrant sur une galerie qui donne accès aux salles. Le premier niveau d’arcades entoure complètement la cour. La forme et la décoration des arcs en plein cintre sont inspirées de l’art mudéjar : des stucs envahissent tout l’espace depuis les écoinçons jusqu’à la base du niveau supérieur.

Au deuxième niveau, les arcs en anse de panier sont d’inspiration Renaissance. La balustrade de l’étage est gothique.

Les salles du rez-de-chaussée

Le rez-de-chaussée constitue les appartements d’été : divers salons donnent sur la galerie et l’un d’entre eux communique avec une chapelle : la chapelle de la Flagelletion.

L’escalier et l’étage

L’étage, aujourd’hui privé, est occupé par les appartements d’hiver. On y accède par un escalier situé sous la tour carrée et orné de somptueux plafonds.


Les jardins


Article mis à jour le lundi 5 décembre 2016