Le site de Madeleine et Pascal

Hama

Les norias sur l’Oronte
27 septembre 2010, par Madeleine, Pascal
 

L’occupation du site de Hama remonte au cinquième millénaire. La ville est citée dans la Bible sous le nom de Hamat, comme capitale d’un petit royaume araméen au XIe siècle. Détruite par les Assyriens de Sargon II, elle renaît sous les Séleucides au IIe siècle. Après la conquête romaine en 64 av. J.-C. elle restera une modeste ville de l’empire romain puis de l’empire byzantin.

En plein centre ville, la petite noria Sahouniyé et la grande noria Jaabariyé.
Elles sont construites sur la même digue mais alimentent deux aqueducs différents.

Maintenue dans l’ombre de Damas à l’issue de la conquête musulmane, c’est sous la dynastie ayoubbide (XIIIe siècle) qu’elle se développe et devient un centre agricole important grâce à l’eau de l’Oronte tirée du fleuve par les norias pour l’irrigation des champs et des vergers.

Elle sera chef-lieu de province sous les Ottomans et c’est aujourd’hui la quatrième ville de Syrie par sa population.

Les norias sont construites sur des digues qui relient les deux rives du cours d’eau et limitent le débit principal du fleuve. Elles sont alimentées par un canal d’amenée et élèvent l’eau jusqu’à un aqueduc qui conduit l’eau jusqu’aux zones à irriguer. Au fil des siècles, des centaines de norias ont irrigué la région de Hama et le système n’a été abandonné qu’au milieu du XXe siècle.

Retour à la carte de Syrie

 

Galerie d'images


Article mis à jour le 19 mars 2016