Le site de Madeleine et Pascal

Carte de Malte

18 mai 2017, par Pascal

Photographies prises en octobre 2016

Depuis 1964, Malte est un état indépendant et en 1974 la République de Malte est devenue le plus petit pays de l’Union européenne. Cet état insulaire est un archipel constitué de sept îles dont les deux plus importantes sont les îles de Malte et Gozo, en maltais Malta et Ghawdex.

La préhistoire a laissé à Malte de nombreux ensembles mégalithiques, tandis que l’histoire de Malte a vu se succéder les Phéniciens, les Carthaginois, les Romains, les Byzantins, les Arabes, les Normands et, après 1283, les Aragonnais. En 1530, Charles-Quint cède ce territoire aux Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem, chassés de Rhodes par Soliman en 1522. La situation de l’archipel maltais, entre la Sicile et la Tunisie actuelles, au passage entre la Méditerranée orientale et la Méditerranée occidentale, faisait en effet de Malte un emplacement stratégique pour contenir la menace ottomane.

Après avoir résisté au Grand Siège en 1565, les Hospitaliers, moines-soldats issus des plus grandes familles de l’aristocratie européenne, fortifièrent les îles, édifièrent de multiples églises et régentèrent l’archipel jusqu’à l’arrivée de Bonaparte : celui-ci s’y arrêta en effet alors qu’il était en route vers l’Égypte. Le traité de Paris de 1814 mit fin à l’empire napoléonien et attribua l’archipel maltais au royaume britannique. Malte demeura anglaise jusqu’en 1964 en tant que base de la Mediterranean Fleet, une partie de la Royal Navy. Et Malte fut plus particulièrement, durant la Seconde Guerre Mondiale, la base des forces alliées en Méditerranée.


Article mis â jour le 7 juillet 2017