Le site de Madeleine et Pascal

La Valette

Dernier ajout : 31 août 2017.

L’histoire de La Valette commence avec l’arrivée des Hospitaliers dans l’archipel maltais en 1530.

Au XVe et au début du XVIe siècle, l’archipel maltais appartient au royaume de Sicile qui relève de la couronne d’Aragon dont Charles Quint est roi à partir de 1516. Le représentant du roi de Sicile réside à Mdina, au centre de l’île de Malte où se trouve l’université, tandis que le représentant de Charles Quint réside au port de Birgu (par la suite Vittoriosa).

En 1530, Charles Quint cède l’archipel aux Hospitaliers, chassés de Rhodes par la conquête ottomane depuis 1522. L’Ordre s’installe à Birgu, seul lieu alors fortifié de l’île. Le Grand maître de l’Ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem est désormais prince de Malte et les Hospitaliers chevaliers de Malte.

La création d’une fortification sur la presqu’île de Xiberras est envisagée dès l’arrivée de l’Ordre en 1530. Un certain nombre de projets sont étudiés, mais seule la construction du fort Saint-Elme est réalisée avant l’attaque ottomane de 1565, laquelle échoue après trois mois de siège. Le Grand Siège de Malte a démontré l’importance stratégique de la presqu’île de Xiberras et le Grand maître vainqueur des Ottomans, Jean Parisot de La Valette, décide la construction d’une puissante fortification en même temps qu’il fait relever les ruines du fort Saint-Elme.

Les fonds affluant des cours européennes, les Hospitaliers font construire à partir de 1566 une véritable ville fortifiée qui prend le nom de son créateur, Jean Parisot de La Valette. C’est une des rares villes européennes de la Renaissance construites selon un plan en damier.

Plan des fortifications de La Valette (1803)
Tiré de "Thomas Walsh, Journal of the late Campaign in Egypt. London 1803".


En passant le pointeur sur la carte, on voit apparaître des pastilles cliquables qui signalent différents lieux d’intérêt.