Le site de Madeleine et Pascal

Cagliari

À l’extrême sud, la capitale administrative de la Sardaigne
1er août 2013, par Madeleine, Pascal
 

Protégée par une vaste baie, Cagliari fut à l’origine, sous le nom de Karalis (La rocailleuse), une escale phénicienne pour le commerce vers la péninsule ibérique. Le cœur de la ville actuelle fut construit par les Pisans autour du quartier fortifié du Castello. La maison de Savoie y a également laissé sa trace.

En ville

JPEG - 252.9 ko
La baie et le port

La baie et la ville
La baie et la ville

Les marais salants
Les marais salants

Fortifications transformées en esplanade
Fortifications transformées en esplanade

Quartiers modernes
Quartiers modernes

La tour Saint-Pancrace édifiée en 1304 pour résister aux Aragonais
La tour Saint-Pancrace édifiée en 1304 pour résister aux Aragonais
Sur la porte, une inscription en l’honneur du (...)

La porte des lions
La porte des lions
Deux têtes de lions romanes sont situées (...)

La ville moderne et le port de plaisance
La ville moderne et le port de plaisance

Une statue protectrice de la Sardaigne domine la ville
Une statue protectrice de la Sardaigne domine la ville

Hôtel sur le front de mer
Hôtel sur le front de mer

La cathédrale Santa Maria

JPEG - 201.1 ko
Place de la cathédrale

La cathédrale fut édifiée par les Pisans aux XIe et XIIe siècles, modifiée par les Aragonais, ultérieurement remodelée puis profondément restaurée au XXe siècle. Son intérieur comporte un décor baroque des XVIIe et XVIIIe siècles. La crypte est une chapelle funéraire de la maison de Savoie.

Au pied du chœur surélevé, une Vierge gisante
Au pied du chœur surélevé, une Vierge gisante

Tabernacle et chandeliers en argent
Tabernacle et chandeliers en argent

Lion au pied de l’escalier du chœur
Lion au pied de l’escalier du chœur

Statue de Saint Lucifer, évêque de Cagliari
Statue de Saint Lucifer, évêque de Cagliari

Inscription de Saint Lucifer, primat de Sardaigne et de Corse
Inscription de Saint Lucifer, primat de Sardaigne et de Corse

La crypte monumentale
La crypte monumentale

Tombeau de Marie-Aloyse épouse de Louis XVIII et sœur de Victor-Emmanuel I<sup>er</sup>
Tombeau de Marie-Aloyse épouse de Louis XVIII et sœur de Victor-Emmanuel Ier

L’escalier de la crypte
L’escalier de la crypte

Le musée archéologique national

JPEG - 215.4 ko
Entrée du musée

Le musée archéologique de Cagliari rassemble des objets trouvés dans toute la Sardaigne. Toutes les époques sont représentées : période néolithique, âge du bronze (civilisation des nuraghe), époques phénicienne, carthaginoise et romaine. Quelques objets particulièrement remarquables sont classés ci-dessous selon le matériau qui les constitue.

Petits bronzes d’époque nuragique

La civilisation des nuraghe correspond à l’âge du bronze (de 1800 à 500 av. J.-C.).

Figurines guerrières
Figurines guerrières

Lutteurs
Lutteurs

Embarcation
Embarcation

Statuette de chef
Statuette de chef

Guerrier
Guerrier

Norias pour l’extraction du minerai
Norias pour l’extraction du minerai

Visiter le site nuragique de Barumini

Objets en argile, en céramique et en pâte de verre

Malade montrant l’endroit où il souffre
Malade montrant l’endroit où il souffre

Collier phénicien en pâte de verre polychrome
Collier phénicien en pâte de verre polychrome

Masque carthaginois
Masque carthaginois

Masque phénicien
Masque phénicien

Marque pour le pain trouvée à Barumini
Marque pour le pain trouvée à Barumini

Poterie punique
Poterie punique

Poterie romaine
Poterie romaine

Objets en pierre

Bétyle
Bétyle

Stèle de Tanit trouvée à Nora
Stèle de Tanit trouvée à Nora

Inscription en écriture phénicienne : première mention écrite de la Sardaigne
Inscription en écriture phénicienne : première mention écrite de la Sardaigne


Article mis à jour le 19 novembre 2016