Le site de Madeleine et Pascal

Troie

À Hissarlik, la cité homérique de Troade

9 avril 2008, par Madeleine, Pascal

Troie se situe dans l’ancienne région de Troade, à cinq kilomètres de la mer et à égale distance de la mer Égée et des Dardanelles.

À l’entrée du site s’élève un cheval monumental en bois, évoquant la célèbre machine, conçue par Ulysse pour permettre aux Achéens de s’introduire dans l’antique Ilion.

Recherchée obstinément à partir du texte de l’Iliade, découverte en 1871 sous le tertre de remblais d’Hissarlik, Troie fut fouillée de manière contestable par Heinrich Schliemann pendant vingt ans. Par la suite, les travaux méthodiques de Wilhem Dörpfeld et d’autres universitaires révélèrent que Troie comporte 46 niveaux d’occupation répartis en dix couches principales :
- Troie I (3000-2600) abrite un petit village de pêcheurs.
- Troie II (2600-2300) est l’époque d’un petit royaume prospère grâce au commerce du bronze.
- Aux époques Troie III et IV (2300-2050), la population de la ville se réduit à une petite communauté de pasteurs.
- La période Troie V (2050-1900) est contemporaine d’une destruction de la ville et marque l’arrêt de la civilisation qui se maintenait sur le site depuis Troie I.
- Troie VI (1900-1300) et Troie VIIa voient l’arrivée de nouveaux habitants. Cette période est celle de la puissance mycénienne, celle des Achéens de l’Iliade qui auraient pu s’emparer de la ville.
- Troie VIIb voit l’installation de nouveaux habitants originaires des Balkans. Vers 1100, le site est abandonné pour plusieurs siècles.
- Les périodes Troie VIII (700-350) et Troie IX (de 350 avant J.-C. à 400 après J.-C.) sont celles d’établissements grecs puis romains.

Retour à la carte de Turquie


Article mis à jour le samedi 9 avril 2016