Le site de Madeleine et Pascal

Burgos

L’une des trois plus vastes cathédrales d’Espagne
31 août 2013, par Madeleine, Pascal
 

En 884, Alphonse III, roi des Asturies et León tente de freiner l’avance des musulmans et ordonne la création d’une ville sur les bords du Rio Arlanzón, un affluent du Rio Duero. Il en confie la fondation au comte Diego Rodríguez Porcelos. L’origine de Burgos est donc militaire. La cité fut peuplée par ordonnance royale et soumise directement à l’autorité des rois du León. Elle fut capitale du comté de Castille. En 1037, Burgos devint capitale du royaume unifié de Castille et León, titre qu’elle céda à Valladolid en 1492, au moment de la chute de Grenade.

La cathédrale, côté sud : à gauche une des flèches, au centre la tour-lanterne qui domine la croisée du transept, à droite la tour qui éclaire la chapelle du connétable

À la fin du Moyen Âge, la cité qui centralise la laine de toute sa région est un important centre commercial. Des architectes et des sculpteurs venus de France, puis de l’Europe du nord font de Burgos une capitale de l’art gothique en Espagne : ils édifient la cathédrale Santa Maria, le monastère royal de Las Huelgas et la Chartreuse de Miraflores.

À partir du XVIe siècle, la cité décline : son rôle politique a disparu tandis que l’élevage des moutons a perdu de l’importance.

Au moment de la Guerre d’Espagne (1936-1939), Burgos est le siège du gouvernement nationaliste du général Franco et le demeure jusqu’à la prise de Madrid en mars 1939.

Burgos est liée à l’histoire de Diego Diaz de Vivar, El Cid, né en 1043 à quelques kilomètres au nord de la ville et dont les restes furent déposés en 1102 au monastère San Pedro de Cardeña avant d’être ramenés à la cathédrale de Burgos.

À quelques dizaines de kilomètres au sud de Burgos, Aranda de Duero est la seconde ville de la province de Burgos.

Sur le chemin de la cathédrale

La porte Sainte Marie, Arco de Santa Maria, est une porte monumentale des murailles du XIVe siècle ; sa façade fut modifiée au XVIe siècle, afin de la transformer en arc de triomphe pour l’empereur Charles Quint. Elle réunit les grandes figures de Burgos autour de l’empereur.

Les quais du Rio Arlanzón
Les quais du Rio Arlanzón

Les flèches de la cathédrale
Les flèches de la cathédrale
À droite, dans les feuillages, la tour-lanterne

Au loin, la Porte Sainte Marie
Au loin, la Porte Sainte Marie

La porte Sainte Marie, vue depuis la rive opposée du Rio Arlanzón
La porte Sainte Marie, vue depuis la rive opposée du Rio Arlanzón
A l’arrière-plan, une des flèches de la (...)

Détail de la porte
Détail de la porte
En bas, Diego Rodríguez Porcelos, fondateur de (...)

La cathédrale Santa Maria

La cathédrale de Burgos fut construite en deux temps, correspondant à deux styles gothiques différents :

  • au XIIIe siècle, une première phase conduit à l’édification des nefs, des portails et du chœur, dans un style gothique français inspiré de Reims et Bourges. La cathédrale est utilisée dès 1230. Le portail du Sarmental date de cette époque.
  • aux XVe et XVIe siècles, une nouvelle tranche de travaux élève les flèches, la chapelle du connétable de Castille Pedro Fernàndez de Velasco et décore les chapelles des bas-côtés. Les artistes qui interviennent à cette époque viennent de Flandre, de Rhénanie et de Bourgogne. Il s’agit en particulier de l’architecte Jean de Cologne et du sculpteur Gil de Siloé.
Le portail du Sarmental
Le portail du Sarmental

 Portail du Sarmental
Portail du Sarmental
Le tympan est antérieur à 1240. Les voussures (...)

Le Christ entouré des quatre évangélistes attablés à leur pupitre
Le Christ entouré des quatre évangélistes attablés à leur pupitre

Le retable du maître-autel
Le retable du maître-autel
De style Renaissance, il date du XVIe siècle (...)

Les stalles du coro
Les stalles du coro
L’ensemble de 103 stalles en noyer a été (...)

Retable de la chapelle Sainte Anne
Retable de la chapelle Sainte Anne
Gil de Siloé et Diego de la Cruz ont travaillé (...)

Détail : le mariage de Sainte Anne
Détail : le mariage de Sainte Anne

L’escalier de la coroneria
L’escalier de la coroneria
À double volée, il a été conçu par Diego de Siloé (...)

Chariot de procession
Chariot de procession

Voûte étoilée
Voûte étoilée

Vue sur la tour-lanterne qui domine de 54 mètres la croisée du transept
Vue sur la tour-lanterne qui domine de 54 mètres la croisée du transept

La voûte ajourée de la chapelle du connétable
La voûte ajourée de la chapelle du connétable

Gisants du connétable et de son épouse
Gisants du connétable et de son épouse

Grilles de la chapelle du connétable
Grilles de la chapelle du connétable

Emblème de Mencía de Mendoza y Figueroa, épouse du connétable
Emblème de Mencía de Mendoza y Figueroa, épouse du connétable
Le blason comporte en écartelé des feuilles de (...)

Portement de la Croix
Portement de la Croix

Retour à la Carte d’Espagne


Article mis à jour le 5 mars 2016