Le site de Madeleine et Pascal

Zavareh

Aux portes d’Ardestan, la première mosquée de type persan
15 septembre 2012, par Madeleine, Pascal
 

La mosquée persane qui emprunte son esthétique aux mondes parthe et sassanide fait son apparition sous les Seldjoukides (1038-1194). Celle de Zavareh date de cette période. Elle comporte un décor intérieur en stuc.

Son portail présente un encadrement rectangulaire à arc persan qui précède un vestibule sous voûte suivi de la porte de la mosquée.

Le portail à arc persan

La mosquée de Zavareh marque le passage définitif, en Iran, au plan persan caractérisé par une cour à quatre iwans hiérarchisés : le plus vaste est l’iwan de qibla qui donne la direction de la prière, le suivant, celui qui lui fait face, tandis que les deux autres sont encore plus petits.

L’inscription qui court en haut des murs de la cour date l’édifice de 1135 à 1138 donc de l’époque seldjoukide.

  • Un des iwans latéraux
  • Le photographe est dans le grand iwan
  • La voûte du grand iwan
  • Décor du grand iwan. Sur la droite une arcade (...)
  • Décor de l’arcade précédente
  • La salle de prière surmontée d’une coupole sur (...)
  • Vue rapprochée de la coupole et des trompes
  • Le décor de stuc du mirhab date de 1156
  • Décor de stuc sur l’intrados d’un arc
  • Décor d’un l’intrados d’un arc
  • Pastilles de terre de Kerbala à la disposition (...)

À proximité de la mosquée se trouve un hosseyniyeh [1] couvert. On peut y voir un nakhl, structure de bois transportée par les fidèles qui, drapée et décorée, symbolise lors de cette fête le cercueil de Hosseyn.

  • Dans le hosseyniyeh
  • Au centre, le nakhl
  • Un passage couvert relie le hosseyniyeh à la (...)
  • Dans la rue

Pour retourner à Ardestan

Retour à la carte d’Iran

[1Le hosseyniyeh est un espace en forme de théâtre où se rejoue, lors de la fête de l’Achoura, un drame rituel mettant en scène le martyre de l’Imam Hosseyn.


Article mis à jour le 17 octobre 2018