Le site de Madeleine et Pascal

Natanz

Un complexe architectural d’époque mongole
10 octobre 2012, par Madeleine, Pascal
 

Natanz est une petite ville située le long de la route reliant Yazd et Qom, un peu au nord d’Ardestan. On y trouve un ensemble d’époque il-khanide [1], sensiblement contemporain du mausolée d’Uldjaïtu et constitué d’une mosquée, d’un mausolée et d’un portail monumental.

À droite du minaret, le toit du mausolée. À gauche, le portail monumental

La mosquée du vendredi

La cour de la mosquée

La mosquée fut édifiée vers 1310 sur un plan comportant une cour à quatre iwans. Les murs blancs sont chaulés. La décoration du minaret date de 1325.

À l’intérieur, une inscription plus tardive, qui entoure le mirhab, donne la date de l’édifice, le nom du commanditaire et celui de l’architecte. Elle est dans le style des inscriptions blanches sur fond bleu foncé qu’on voit à Ispahan à l’époque safavide, aux XVIe et XVIIe siècles. Une petite salle d’étude est attenante à la mosquée.

Le minaret
Le minaret

Détail du décor du minaret
Détail du décor du minaret

Le mirhab
Le mirhab

Affiche de pélerinage
Affiche de pélerinage

Salle d’étude
Salle d’étude

Salle d’étude
Salle d’étude

Le mausolée

Frise épigraphiée de stuc à la base de la coupole

Daté de 1307, le mausolée est celui du saint soufi Sheikh Abd al-Samad al-Esfahani.

Un toit à pans de structure octogonale coiffe une salle à base carrée dominée par une coupole à muqarnas. Une inscription en stucs court sous la coupole et surmonte les murs chaulés.

À la base de la salle, une haute plinthe était décorée de carreaux émaillés bleu rehaussés d’or. Ils étaient réalisés par la technique du biscuit : une cuisson à grand feu pour l’émail, suivie d’une cuisson à petit feu du décor d’or. Il ne reste que de rares témoins de ce décor.

La coupole
La coupole

La coupole
La coupole

Au centre carreau à décor bleu rehaussé d’or
Au centre carreau à décor bleu rehaussé d’or

Décor de la toiture du mausolée
Décor de la toiture du mausolée

On peut voir le mausolée d’un autre grand soufi, le tekke de Mevlana à Konya, en Turquie. Le soufisme de Mevlana (ou Rumi) s’est peu développé dans l’espace iranien.

Le portail monumental

Le portail

Le portail est le seul élément qui subsiste d’un khanaqâh datant de 1316-1317 : il s’agissait d’une hôtellerie soufie dédiée à l’hébergement des disciples lors de rencontres de la confrérie. Le portail est décoré de céramiques émaillées.

Sous le portail
Sous le portail

Détail de la voûte du portail
Détail de la voûte du portail

À droite du portail, une niche contient des inscriptions relatives à la tombe du Sheikh.

Partie haute de la niche
Partie haute de la niche

Panneau épigraphié en bas de la niche
Panneau épigraphié en bas de la niche

Retour à la carte d’Iran

[1La dynastie il-khanide ou houlagide fut fondée par Hulagu, petit-fils de Gengis Khan auquel avait été attribué l’un des quatre territoires issus de la division de l’empire mongol. Les Il-khanides régnèrent sur l’Iran de 1256 à 1353.


Article mis à jour le 23 mars 2016