Le site de Madeleine et Pascal

Accueil > Photos de voyages > Par pays > Iran > La province d’Ispahan > À Nayin, la mosquée du vendredi

À Nayin, la mosquée du vendredi

Une très ancienne mosquée à décors de stuc
15 septembre 2012, par Madeleine, Pascal
 

Construite en 960, sous le califat abbasside, la mosquée de Nayin est la deuxième plus ancienne mosquée d’Iran. Son principal intérêt réside dans des décorations tapissantes florales et épigraphiques de stuc d’inspiration abbasside.

JPEG - 64.8 ko
Les piliers du portique et leur décor de briques

La mosquée de Nayin est un édifice hypostyle au sein duquel s’ouvre une cour. Elle est antérieure à l’apparition de l’iwan et des coupoles qui caractériseront ultérieurement la mosquée de style persan.

L’édifice s’ouvre sur la cour par des arcs en carène. Les décors extérieurs de briques sont dans la tradition iranienne.

Vue de l’extérieur de la mosquée
Vue de l’extérieur de la mosquée
Le décor de chaque pilier est différent
Le décor de chaque pilier est différent
Dans la cour
Dans la cour

La salle de prière et les décors

L’influence abbasside se manifeste à la fois dans l’emploi des stucs pour le décor de la salle de prière et dans l’utilisation de piliers à quatre colonnes engagées.

Dans la salle de prière
Dans la salle de prière
Pilier à quatre colonnes engagées
Pilier à quatre colonnes engagées
Le mirhab décoré de stucs
Le mirhab décoré de stucs
Détail des stucs du mirhab
Détail des stucs du mirhab
Le minbar date du XIVe siècle
Le minbar date du XIVe siècle
Décor floral de stuc sur l’intrados d’un arc
Décor floral de stuc sur l’intrados d’un arc
Un décor épigraphié court le long de la bordure (...)
Une voûte dans la salle de prière
Une voûte dans la salle de prière
Au-dessus d’un arc, une frise de carreaux de céramique
Au-dessus d’un arc, une frise de carreaux de céramique
Décor contemporain
Décor contemporain

La salle souterraine

Dans la cour, un escalier permet de descendre à une salle de prière souterraine utilisée en hiver. Cette salle est éclairée par des plaques d’albâtre qui pavent localement la cour.

En bas de l’escalier, un bassin
En bas de l’escalier, un bassin
La salle de prière souterraine
La salle de prière souterraine
Éclairage par une plaque d’albâtre
Éclairage par une plaque d’albâtre

Pour retourner faire une promenade dans la ville de Nayin, c’est là.

Retour à la carte d’Iran


Article mis à jour le 26 mars 2016