Le site de Madeleine et Pascal

Sites du Pérou

20 juin 2006, par Pascal

Le magnifique désert côtier (en blanc) est entrecoupé par des oasis verdoyantes associées aux vallées fertiles des rivières descendant des Andes. La zone est humide en hiver noyée dans un brouillard ou garua, même s’il pleut très peu (moins de 2 cm par an).

La sierra (en brun) est la zone montagneuse centrale, d’altitude moyenne 3500 m : elle est principalement composée de la cordillère des Andes et des hauts plateaux de l’Altiplano en direction de la frontière avec la Bolivie et du lac Titicaca.

La forêt tropicale ou selva à l’est (en vert) représente 60 % du pays et 13 % de la forêt amazonienne.

Cliquez sur un carré ou une étoile pour voir une illustration du site correspondant.


Cuzco Machu Pichu Lima Pachacamac Pisco Iles Ballestas Lignes de Nazca Paracas Ica Arequipa Puno Misti Sillustani La Paz Pomata Tihuanaco Copacabana Ile du Soleil Nazca
La cité, qui domine de quelques centaines de mètres la vallée de l'Urubamba, ne fut re-découverte qu'en 1911 par l'Américain Hiram Bingham. Ses temples, terrasses et palais ont gardé tout leur mystère et offrent dans leur site montagneux un des plus beaux spectacles qu'il soit donné de voir.
La capitale du Pérou, étalée entre le Pacifique, l'embouchure du Rio Rimac (qui lui a donné son nom) et le Cerro San Cristobal, au pied des premiers contreforts des Andes, est une ville aujourd'hui surpeuplée : de 3 000 000 d'habitants en 1975, elle est passé à 8 000 000, le tiers de la population du Pérou !
Les îles Ballestas sont peuplées de phoques, de manchots, de pétrels, de cormorans et autres oiseauxaquatiques producteurs de guano.
Sur une des îles, on aperçoit les appontements qui servent à embarquer cet engrais naturel connu des incas et redécouvert au milieu du 19e siècle.
Le désert et la mer se rencontrent merveilleusement à Paracas, dans le département d'Ica, à quelques heures au sud de Lima. Les falaises au bord des plages sont pleines de vie.
Paracas est la ville éponyme de la brillante culture qui se développa sur la côte centrale, de 650 environ avant J.-C. à environ 200 après J.-C.
Le candélabre est un géoglyphe de grandes dimensions tracé sur la côte en face des îles Ballestas.
Le lac Huacachina est un oasis au milieu du désert côtier péruvieno. Il est entouré de palmiers et de dunes de sables.
Arequipa est une des plus séduisantes villes du Pérou colonial, située au pied du volcan Misti. Tout est lumineux dans cette « perle du Sud » aux monuments construits en belle pierre volcanique blanche.
Situé au centre d'Arequipa, le monastère de Santa Catalina qui s'étend sur plus de 29000 m2 est la fierté de ses habitants. Peints de couleurs ocre et indigo, ses ruelles et patios intérieurs - baptisés avec des noms de villes espagnoles - sont décorées de fleurs.
Puno (3827 m) se trouve sur la rive du Titicaca, le lac navigable le plus haut du monde.
Puno fut le centre de la culture Tiahuanaco (800 à 1200 ap.J.C.) qui s'est étendue entre ce qui est aujourd'hui le Pérou et la Bolivie ; les Incas s'imposèrent sur ce territoire au XVe siècle et les Espagnols, attirés par l'activité minière, y laissèrent un héritage colonial important.
Aujourd'hui, la ville de Puno est le haut lieu de la Fête de la Vierge de la Chandeleur.
La Cordillère Volcanique est une chaîne de pics et de volcans de plus de 50 Km de long aux alentours de la ville de Arequipa. Les sommets les plus escaladés sont le Misti (5825 mètres), le Chachani (6075 mètres), le Pichu-Pichu (5664 mètres).

Une tribu de guerriers plaçait ses morts dans des tours funéraires rondes hautes d'une douzaine de mètres à l'appareil soigné sur les bords de la lagune Umayo.

La ville de La Paz est la capitale administrative de la Bolivie et siège du gouvernement bolivien.

Sa topographie atypique en fait la capitale la plus haute du monde. La ville, dont le centre se situe à 3600 mètres d'altitude, s'étend sur un dénivelé de plus de 1000 mètres entre les quartiers aisés de Florida, la Rinconada, Achumani, ou Aranjuez (3020 m) et le haut plateau d'El Alto (4000 m), refuge des classes défavorisées.

L'église Santiago Apostol est une église dominicaine de style baroque édifiée vers 1700.

Elle abrite la vierge du Rosaire (Nuestra Señora del Rosario.

Le dieu Pachacamac a survécu à l'influence inca et espagnole. Selon la mythologie inca, Pachacamac a été le dieu du feu, fils du soleil, qui rajeunissait le monde. Sa puissance était associée aux mouvements sismiques.

Conservée dans une des salles du musée, l'idole de Pachacamac est la partie supérieure d'un long bâton de bois sculpté.

Elle représente un personnage à deux faces coiffé d'un bonnet et serait une expression locale de la culture de Tiahuanaco-Huari entre 1100 et 1300.

Située à 230km au sud de Lima, Pisco fut fondée en 1640 et donne son nom à la boisson nationale : le 'Pisco'. Le pisco est une eau-de-vie fine élaborée à partir de la fermentation des bouillons frais des moûts de raisin cultivés dans des zones très précises du Pérou.

Le pisco sour

Au fond du mixer, commencer par battre deux blancs d'oeufs, ajouter successivement une tasse de pisco, une de sucre et une de jus de citron vert pressé. Enfin, mixer le tout avec de la glace.

A deux heures de la ville d'Ica, sur une cinquantaine de kilomètres, le désert a été couvert, il y a plusieurs siècles, par des dessins gigantesques qui représentent des mammifères, des insectes et des dieux.

Les lignes de Nazca, ainsi appelées depuis leur découverte en 1927, sont le vestige le plus incroyable laissé par une culture qui remonte à trois siècles avant l'ère chrétienne : ces dessins complexes et de grandes dimensions (quelques uns atteignent près de 300 m de longueur) ne peuvent être pleinement perçus qu'en altitude.

Sur la photo, on observe le colibri.

De nombreuses théories cherchent à expliquer l'existence de ces lignes mystérieuses. Le plus probable, comme le soulignait Maria Reiche, chercheuse allemande qui consacra toute sa vie à l'étude de ces lignes, c'est qu'il s'agisse d'un gigantesque calendrier astronomique dont les figures signaleraient les différentes périodes ou phases solaires.

La civilisation de Tiwanaku (en aymara, ou Tiahuanaco, nom de la ville moderne en espagnol), est une civilisation pré-inca qui a dominé la moitié sud des Andes centrales entre le Ve siècle et le XIe siècle.
Un des principaux sites archéologiques actuels de cette civilisation est la Cité du Soleil, lieu de célébration du dieu créateur Kon Tici Viracocha, elle comporte de nombreux édifices à vocation cérémonielle dont le principal est le temple de Kalasasaya, une vaste enceinte close.

Cette petite ville de Bolivie à une altitude de 3 841 m au bord du lac fut fondée par l'empereur Inca Tupac Yupanqui à l'emplacement du centre sacré de la culture Chiripa (400 avant J.-C.) afin d'en faire une étape pour les pèlerins se rendant à l'île du Soleil.

Aujourd'hui, elle est célèbre pour son pèlerinage à la Vierge Noire appelée aussi Candelaria.

Le lac Titicaca tient son nom de l'île appelée Intikjarka, mot issu de deux mots aymaras: inti, 'soleil' et kjarka, 'rocher'. Actuellement cette île est connue sous le nom d'Isla del Sol (ou ile du Soleil).

Un peu partout sur l'ile se trouvent des sites archéologiques. Parmi eux, il faut mentionner la 'Roca Sagrada' (roche sacrée) ou Roche des Origines, qui selon les chroniques, fut l'endroit d'où partirent Manco Capac et Mama Ocllo pour fonder la cité de Cuzco.

A l'époque des Incas, l'île était un sanctuaire. Il s'y trouvait un temple avec des vierges dédiées au dieu Soleil ou Inti.

D'où le nom de l'île. La plus grande partie de l'île est peuplée d'indiens d'origine quechua et aymara, lesquels vivent d'artisanat et d'élevage.

Nazca est une petite bourgade 'oasis' se trouvant le long du désert côtier au Sud de Lima, qui a été rendue mondialement célèbre par la mathématicienne allemande Maria Reiche 'La Dame de Nazca', qui consacra l'essentiel de sa vie à faire connaître, à étudier et à protéger les fameuses et mystérieuses lignes de Nazca que l'on ne peut apprécier pleinement que du ciel.

Nazca est le nom de la culture s'est développée à partir de la culture Paracas qui date de la période Chavin ou Horizon ancien. La zone d'influence nazca s'étendait de la côte du Pacifique jusqu'à Ayacucho à l'est dans les Andes, et de Pisco à Arequipa du nord au sud.

Le site central était Cahuachi (durant les cinq premiers siècles de l'ère chrétienne) à 6 km de la ville actuelle de Nazca. C'était avant tout un centre cérémoniel qui comprenait plus de 40 buttes pyramidales surmontées de structures en adobe.
Les Nazcas vivaient de l'agriculture intensive qu'ils pratiquaient dans les étroites vallées des affluents du Rio Grande de Nazca ainsi que dans la vallée d'Ica. Ils avaient fortement développé l'irrigation en construisant des puits profonds de plusieurs mètres reliés par un réseau d'aqueducs souterrains, encore utilisés de nos jours.

La céramique est un aspect original de la civilisation Nazca. Les couleurs les plus employées sont des teintes chaudes, ainsi que le noir et le blanc.

-->

Une carte plus détaillée peut être vue ici.


Article mis à jour le dimanche 17 juillet 2016