Le site de Madeleine et Pascal

Accueil > Photos de voyages > Par pays > Europe > Londres > Au Victoria and Albert Museum > La Chine au Victoria and Albert museum

La Chine au Victoria and Albert museum

16 décembre 2018, par Madeleine, Pascal

La galerie d’art chinois présente les plus belles pièces d’une collection d’environ 16 000 objets datés du quatrième millénaire av. J.-C. jusqu’à l’époque contemporaine.

Si la majorité des œuvres exposées ont été réalisées sous les dynasties Ming (1368-1644) et Qing (1644-1912), les périodes antérieures sont néanmoins représentées à travers des objets trouvés dans des tombes.

Les œuvres présentées ci-dessous apparaissent dans l’ordre chronologique approximatif de leur réalisation.

Cruche à vin en bronze d’époque Shang

Cruche à vin en bronze d’époque Shang

Cette cruche représente un hibou. Elle provient d’une tombe d’époque Shang (1570-1045 av. J.-C.) et est plus précisément datée de 1250-1150.

Selon l’historiographie chinoise, la dynastie Shang suit la dynastie plus ou moins mythique des Xia. Elle précède celle des Zhou.

C’est l’époque où la Chine ancienne devient une véritable civilisation du bronze : c’est la seule parmi les civilisations antiques à placer ce métal au premier rang, avant l’argent et l’or.

Tête de cheval en jade néphrite

Tête de cheval en jade néphrite - Dynastie Han

Cette tête en jade trouvée dans une tombe est datée de la dynastie des Han (206 av. J.-C. - 220).

Elle appartient à une race de chevaux très prisée. Découverts par les Han lors de leurs incursions dans les Régions de l’ouest, ces chevaux furent importés depuis l’Asie centrale afin d’être élevés en Chine : ils étaient en effet considérés comme supérieurs aux chevaux d’Extrême-Orient.

Cheval en céramique

Cheval en céramique - Dynastie des Han de l’ouest

Ce cheval trouvé dans une tombe est réalisé en céramique à glaçure plombifère de couleur ambrée.

Il est daté de l’époque des Han de l’ouest (25-220).

Il appartient, comme la tête de cheval qui précède, à une race de chevaux très prisée. Découverts par les Han lors de leurs incursions dans les Régions de l’ouest, ces chevaux furent importés depuis l’Asie centrale afin d’être élevés en Chine : ils étaient en effet considérés comme supérieurs aux chevaux d’Extrême-Orient.

Les figurines de cette taille sont rares dans les tombes de cette époque.

Elles étaient moulées en plusieurs parties et le plus souvent creuses.

Statuettes funéraires d’époque Tang

Statuettes funéraires d’époque Tang

Ces statuettes funéraires sont réalisées avec la glaçure à trois couleurs, dite sancai, caractéristique de la dynastie Tang (618-907).

Elles représentent, à gauche, un cheval et, à droite, un gardien de tombe, ce dernier tout-à-fait caractéristique de la période considérée.

Au centre, un chameau et son chamelier : la sobriété et la résistance du chameau, découvert dans les Régions de l’ouest, permettait le transport des marchandises par les caravanes qui sillonnaient les régions désertiques des Routes de la soie. Ce couple dont le personnage est de toute évidence un étranger, est plus spécialement daté de 900-50.

Miroir d’époque Tang

Miroir d’époque Tang

Le dos de ce miroir en bronze est décoré à la feuille d’or. L’objet est plus particulièrement daté de 650-800.

Plat à décor de laque sculptée d’époque Yuan

Plat à décor de laque sculptée d’époque Yuan

La dynastie Yuan est celle des Mongols successeurs de Gengis Khan. L’empereur porte alors le nom de Grand Khan. Elle règne pendant environ un siècle sur la Chine de 1279 à 1368.

Ce plat en bois est daté de 1300-1350. Il porte un décor de laque sculptée noire qui représente deux phénix sur fond de camelias.
Il s’est déformé en raison de la réaction du bois à son environnement.

Plat à décor de laque sculptée d’époque Ming

Plateau à décor de dragons d’époque Ming

Ce plateau en bois porte un décor en laque sculptée de couleur ocre et rouge sur bois.

Daté de 1595, il est orné de deux dragons sur fond de ciel nuageux dominant un paysage de rochers et de vagues. Le bord du plat est décoré d’une couronne de camelias.

Boîte à décor de laque sculptée rouge

Boîte ronde à décor de laque sculptée rouge d’époque Ming


Détail d’un objet en bois orné de laque sculptée rouge
Détail d’un objet en bois orné de laque sculptée rouge

La boîte ci-dessus porte un décor de laque sculptée rouge sur fond de bois jaune. Il représente deux phénix sur fond de fleurs de camelias.

Elle a été réalisée à la fin de l’époque Ming (1550-1650). mais reproduit une réalisation du XIVe siècle comme l’indique le nom, gravé sous la boîte, d’un artiste renommé sous la dynastie précédente Yuan.

Serviteurs funéraires d’époque Ming

Groupe de serviteurs funéraires d’époque Ming

Ce groupe en terre cuite à glaçure au plomb est daté de 1600-44.

Coffre à décor en émaux cloisonnés

Coffret à décor d’émaux cloisonnés

Ce coffre est daté du XVIIIe siècle, c’est-à-dire du début de la dynastie Qing. Il est porté par des serviteurs dont les genoux ploient sous le fardeau. Son couvercle est surmonté d’un fleuron en forme de lion qui sert de poignée.

C’est un coffre à glace : on remplissait le coffre de glace en hiver et on conservait les coffres remplis de glace sous terre pour utiliser leur contenu en été.

Il réalisé en émaux cloisonnés sur cuivre, technique vraisemblablement apparue sous la dynastie des Yuan et qui se développa de façon importante sous les Ming.

Écran décoratif sur socle

Écran décoratif sur socle

Cet écran daté d’environ 1850 est réalisé en ardoise et bois.

Robe de prêtre taoîste

Robe de prêtre taoîste : détail de la broderie

Cette robe du XIXe siècle est en soie brodée à décor de phénix.

La vignette ci-contre donne une idée d’ensemble du vêtement.

Robe de prêtre taoîste
Robe de prêtre taoîste


Article mis à jour le samedi 16 mars 2019