Le site de Madeleine et Pascal

Sri Lanka

14 décembre 2018, par Madeleine, Pascal

L’île de Sri Lanka, antérieurement connue dans le monde occidental sous le nom de Ceylan, a une riche histoire artistique, mêlée d’influences issues de l’Inde et de l’Asie du sud-est. À la différence de l’Inde, c’est un pays qui possède une religion d’état, le bouddhisme.

À partir du XVIe siècle, les régions côtières de l’île furent successivement gouvernées par les Portugais, les Hollandais et les Britanniques et c’est en 1815 seulement que la capitale d’alors, Kandy tomba aux mains du Royaume-Uni.

Les arts décoratifs ont atteint leur sommet aux XVIIe et XVIIIe siècles, avec les plaques d’ivoire sculptées produites à la fois pour le marché local et pour l’exportation.

Bronzes de Polonnaruwa

Polonnaruwa est le nom d’une des capitales hisoriques de l’île de Sri Lanka. Pour la visiter, c’est ici.

Bronzes de Polonnaruwa - 850-1000

Ci-dessus, à gauche, le Bouddha et, à droite, la Prajñāpāramitā, représentée sous la forme d’une déesse.

La Prajñāpāramitā est un terme sanskrit pour désigner un ensemble de textes du bouddhisme mahāyāna. Ces textes développent le thème de la perfection (paramita) de la sagesse transcendante (prajna). Cette perception aiguë permet de reconnaître la nature réelle de toutes choses et concepts comme vide et d’atteindre à l’Éveil, c’est-à-dire à la bouddhéité.

Plaques d’ivoire sculpté du royaume de Kandy

Plaque d’ivoire sculpté - Kandy - 1700-1800


Plaque d’ivoire sculpté - Kandy - 1700-1800

Plaques en terre cuite peinte

Plaque en terre cuite peinte - Kandy - 1800-50


Des éléphants parés transportent en procession la Relique de la Dent précédée par des joueurs de tambours
Des éléphants parés transportent en procession la Relique de la Dent précédée par des joueurs de tambours

Les plaques qui précèdent, datées de 1800-50, illustrent la procession, rythmée par des tambours, organisée chaque année pour la fête du Temple de la Dent de Bouddha à Kandy.

La vignette ci-contre à droite représente une peinture qu’on peut voir aujourd’hui dans ce temple.

Pour visiter le temple, c’est ici.

La vignette ci-dessus à gauche montre que le même costume est porté par les tambourinaires qui animent de nos jours un spectacle pour touristes à Kandy.

Masque de danse en papier mâché

Masque de danse - Papier mâché, peinture et miroirs - 1850-1900

Le masque ci-contre provient en fait de Thaïlande.

Il pourrait avoir été porté par un acteur jouant le rôle de Thotsakan, un démon, roi de l’île de Lanka, dans la version thaïlandaise de l’épopée indienne du Ramayana.

On sait que l’épopée se déroule pour une bonne part dans l’île de Lanka.

Les danses masquées sont issues des danses sacrées ou danses de temples indiennes.

Elles devinrent populaires comme divertissements dans les cours royales de Thaïlande à partir de 1350.


Article mis à jour le dimanche 16 décembre 2018