Le site de Madeleine et Pascal

Accueil > Photos de voyages > Par pays > Europe > Londres > Au Victoria and Albert Museum > La galerie des verres au Victoria and Albert museum

La galerie des verres au Victoria and Albert museum

14 décembre 2018, par Madeleine, Pascal

La collection de verres du Victoria and Albert Museum couvre près de 3500 ans et compte 6000 pièces, issues de toutes les parties du monde.

Les premiers objets viennent de l’Ancienne Égypte et la collection se poursuit avec les mondes romain, médiéval, Renaissance… L’Art Nouveau et l’Art Déco sont représentés, de même que l’époque contemporaine.

Nous ne présentons ici qu’un aperçu de la collection.

Verres antiques

Objets moulés en verre opaque


Vase à onguents en verre moulé sur noyau d’argile et décor au fil
Vase à onguents en verre moulé sur noyau d’argile et décor au fil
Égypte - XVIIIe dynastie - 1400-1336

Les premiers récipients en verre furent réalisés vers 1500 av. J.-C. sans soufflage et la fabrication d’objets en verre fut florissante en Égypte dès 1450.

La pâte de verre, colorée et opaque, était alors mise en forme, à l’aide d’un bâton métallique, autour d’un noyau d’argile et de crottin séché. Les petites bouteiles destinées à des huiles pafumées et les flacons à cosmétiques étaient alors des objets de luxe destinés à la noblesse et aux grands prêtres.

Certaines petites sculptures pouvaient être moulées. Quant aux éléments destinés à l’ornementation du mobilier, ils étaient eux aussi moulés ou réalisés à partir de mosaïque de verre. La fabrication de petits vases en verre, souvent en forme de vases grecs, atteignit une grande échelle au VIIIe siècle et se poursuivit dans le monde romain.

La technique du soufflage fut inventée vers 50 av. J.-C. dans l’aire de l’actuelle Syrie-Palestine et s’étendit rapidement dans le monde romain jusqu’à supplanter les autres techniques. On commença aussi à savoir réaliser à partir de cette époque des verres transparents.

  • Du verre opaque au verre transparent
  • Objets en verre soufflé

Les rituels d’inhumation s’étant modifiés avec l’arrivée de la chrétienté, les verres postérieurs sont beaucoup moins nombreux.

La tradition fut cependant transmise par le monde musulman moyen-oriental qui continua à fabriquer des verres dorés et émaillés en particulier pour la cour des sultans Mameluk.

  • Bouteille en verre doré et émaillé - Égypte (...)
    Réalisé pour le commandant en chef de l’armée (...)
  • Lampe de mosquée dorée et émaillée
    La bouteille porte le nom d’un sultan Mameluk (...)

Verre vénitien

Par ses contacts avec l’Orient, c’est Venise qui reprend la tradition du verre dans le monde occidental.

Verre contemporain

Le lustre qui se trouve accroché sous la grande coupole, dans la rotonde de l’entrée principale du musée, peut évidemment être rangé dans cette collection.

Lustre de verre accroché sous la grande coupole - Création contemporaine (2000)


Article mis à jour le samedi 16 mars 2019