Le site de Madeleine et Pascal

Accueil > Photos de voyages > Par pays > Espagne > León > León, la cathédrale Santa Maria

León, la cathédrale Santa Maria

11 novembre 2014, par Madeleine, Pascal
 

L’édifice le plus célèbre de la ville est sa cathédrale. Construite, pour le gros œuvre, entre le milieu du XIIIe et la fin du XIVe siècle, cet édifice gothique très homogène est la seule cathédrale d’Espagne à avoir adopté le goût français pour des nefs hautes et élancées largement éclairées.

La ville : raccourci historique

La cathédrale
La cathédrale

Le nom de León dérive du terme latin legio et fait référence à une légion installée à l’emplacement actuel de la ville à l’issue de la conquête romaine. Après être passée sous domination wisigothe, León fut prise par les musulmans en 712 et reconquise en 856, par Ordoño Ier des Asturies.

La Reconquête progressant, Ordoño II fit de León la capitale du royaume d’Asturies-León, bientôt devenu royaume de León. La ville prospéra avec le développement du pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle et plus encore, par la suite, avec l’élevage des moutons. Le royaume de León fut rattaché à la fin du XIe siècle au comté de Castille, futur royaume de Castille et León.

La cité déclina du XVIe à la fin du XIXe siècle. En 1936, la ville rallia le soulèvement nationaliste contre la république espagnole.

Histoire de la cathédrale

La façade occidentale de la cathédrale

L’édifice actuel (1205-1301) est en réalité la troisième cathédrale. Elle est installée sur l’emplacement de divers bâtiments datant de la légion romaine transformés plus tard en palais royal par les rois asturiens. À l’issue d’une bataille victorieuse contre les Arabes en 916, Ordoño II cède son palais pour édifier une première cathédrale. Suite à une période politiquement confuse et à diverses entreprises militaires, celle-ci se retrouve dès le XIe siècle dans un extrême abandon.

C’est au moment du transfert à León des restes de Saint Isidore de Séville que le roi Ferdinand Ier de León (1016-1065) ordonne la construction d’une nouvelle cathédrale. Elle est de style roman.

Mais dès le siècle suivant, sous l’influence du développement du pèlerinage de Saint Jacques, on assiste dans la région à d’importants changements, tant dans la société que dans l’inspiration des architectes et des artisans. Les travaux de la troisième cathédrale commencent vers 1205 et la structure principale est terminée en 1301, bien que la tour sud ne soit achevée qu’au XVe siècle.

Le caractère très élancé de l’édifice, l’importance des verrières, la nature de la pierre et sa sensibilité aux agents atmosphériques ont contribué à faire de cette cathédrale une construction relativement fragile sans cesse consolidée au fil des siècles.

L’extérieur

La façade occidentale et le portail

  • La façade occidentale, à gauche
  • La façade et ses trois portails
    La tour sud, à droite date du XVe siècle.
  • Entre les portails, deux arcatures élancées


  • Au portail de gauche, des épisodes de la vie (...)
  • Au portail central, un Jugement dernier
  • Au portail de San Francisco, Dormition et (...)

La façade sud

  • La façade sud
  • Collatéral sud et transept sud
  • Portail du transept sud
  • Au registre central, un Christ en majesté (...)

L’intérieur

Le trascoro et le retable

Le trascoro, mur arrière du chœur des chanoines qui les isole de l’assemblée

Le trascoro, de style Renaissance, a été réalisé d’après les plans de Juan de Badajoz. Il a la forme d’un arc triomphal, encadré de chaque côté par des bas-reliefs en albâtre, œuvre d’Esteban Jordàn.

Le retable, consacré à Marie, Mère de Dieu, est l’œuvre de Nicolàs Francés (v.1390-v.1468). Il est de style gothique international.

  • Détail du trascoro
  • Deux autres scènes du trascoro
    A gauche, l’Adoration des bergers et à droite, (...)
  • Le chœur, vu depuis le coro des chanoines
    Au fond, le retable.
  • Le retable
  • Une scène du retable
  • Grille du déambulatoire
  • Retable d’une chapelle latérale
  • Un enfeu, dans le transept nord

Les stalles du coro

Les verrières

Verrières du chœur. À droite, le grand retable.


Le cloître

Voûtes du cloître

Les arcades du cloître datent de la construction de la nef, c’est-à-dire des XIIIe et XIVe siècles, mais les voûtes avec leurs clés très ouvragées ont été remaniées au XVIe siècle par Juan de Badajoz. Les murs des galeries s’ornent de fresques murales de Nicolàs Francés.

  • Portail nord de la cathédrale, vu du cloître
  • Galerie du cloître
  • Pinacle de la cathédrale déposé dans le (...)
  • Girouette de la cathédrale déposée dans le (...)


  • Situation relative de la cathédrale et du (...)

Le logo représente les armoiries de ville de León - Heralder (Wikimedia commons).


Article mis à jour le 2 juillet 2015