Le site de Madeleine et Pascal

Aspendos

Au coeur de la Pamphylie antique
14 mars 2008, par Madeleine, Pascal
 

La Pamphylie est une riche plaine côtière qui s’étend au pied des montagnes du Taurus, entre les villes d’Antalya et d’Alanya. Proche d’Antalya, Aspendos fut successivement une garnison perse, une cité intégrée par les Athéniens à la ligue de Délos et enfin une cité de la province romaine d’Asie à partir de 130 avant J.-C. Elle fut ultérieurement détrônée par sa voisine Perge.

Les ruines comportent en particulier un remarquable théâtre et un aqueduc.

Construit sous le règne de Marc-Aurèle (161-180 après J.-C.) et appuyé sur la déclivité de la colline, le théâtre pouvait accueillir 15000 spectateurs. Il est fort bien conservé, en raison d’une restauration effectuée par les Seldjoukides au XIIIe siècle : ceux-ci utilisèrent en particulier le mur de scène comme palais.

JPEG - 173 ko
Le théâtre

Durant les longues représentations théâtrales, il fallait protéger les spectateurs et les acteurs de la chaleur caniculaire ou des intempéries éventuelles. Les Romains utilisaient à cet effet une toile gigantesque, le velum, qui était tendue sur l’ensemble du théâtre, arrimée d’un côté à la façade extérieure et de l’autre au mur périphérique de la cavea. La mise en place du velum par un système de cordages était réalisée par des marins.

Un autre monument exceptionnel est l’aqueduc du IIe siècle après J.-C. qui amenait l’eau à la ville. C‘est l’un des plus ingénieux et des plus grands parmi ceux que les Romains édifièrent en Orient.

Retour à la carte de Turquie


Article mis à jour le 9 avril 2016