Le site de Madeleine et Pascal

Le temple rupestre de Derr

Construit pour Ramsès II et réassemblé sur le site de la Nouvelle Amada

3 janvier 2021, par Madeleine, Pascal

À 190 kilomètres au sud d’Assouan, Derr, située sur la rive orientale du Nil, était la cité du plus grand canton de Basse-Nubie.

Le temple de Derr est un hémispéos [1], construit par Ramsès II dans la trentième année de son règne. Il est dédié à Amon-Rê et Rê-Horakhty mais Ramsès II divinisé et Ptah y étaient également honorés.

Le temple était initialement précédé d’une allée de sphinx (ou dromos) et d’un pylône conduisant aux deux salles hypostyles et au sanctuaire.

Ses principaux vestiges ont été réassemblés sur le site de la Nouvelle Amada, à proximité du temple d’Amada et de la tombe de Pennout.

La première salle hypostyle

Il ne reste que les bases des deux premières rangées de colonnes, la partie inférieure des statues qui ornaient les piliers de la troisième rangée et quelques décors gravés.

  • À gauche, le roi est face à Thot
    À droite, le roi est plus grand : c’est une (...)
  • Décor d’un pilier : en bas, le roi est face à (...)
  • Au fond : le roi face à Rê-Horakhty

La deuxième salle hypostyle

Vue transversale de la salle avec ses piliers creusés dans le roc

Les décors de cette salle sont consacrés à la première fête-sed qui marquait le jubilé des trente ans de règne et se renouvelait par la suite. Quelques-uns de ces décors sont présentés ci-dessous, en faisant le tour de la salle dans le sens des aiguilles d’une montre à partir du mur d’entrée.

  • Sur le mur d’entrée, une scène, dite de "montée (...)
    Cette scène se trouve au revers du mur (...)
  • Ramsès offre deux bouquets de fleurs de lotus (...)
    Le roi apparaît également parmi les porteurs : (...)
  • Partie arrière de la scène précédente : Ramsès (...)
    Derrière lui se tient le grand prêtre qui porte (...)
  • Ramsès offre des vases de vin à Amon ithyphallique
    Derrière Amon se tient Isis.

La scène qui suit est plus spécialement liée à la fête-sed : Ptah, suivi de Sekhmet écrit le nom de Ramsès sur une feuille de l’arbre sacré sous lequel se tient le roi. De l’autre côté, Thot écrit le nom de Ramsès sur une canne à laquelle est accroché le symbole de la fête-sed qui ressemble à une petite lanterne.

Le roi sous un arbre sacré

  • Décor des piliers
  • Le plafond et la porte vers le sanctuaire
  • Près de la porte du sanctuaire : Ramsès offre (...)
  • Détail du mur de droite : Ramsès II agenouillé (...)

La dernière photo ci-dessus est un détail d’une autre grande scène liée à la fête-sed ou heb-sed.

Ramsès agenouillé devant Amon-Rê


Hiéroglyphe de la fête-sed
Hiéroglyphe de la fête-sed

La main gauche d’Amon-Rê bénit le roi. Il a reçu un emblème de son premier heb-sed qu’il tient de la main droite. Un autre emblème est suspendu à une branche tenue par Amon-Rê derrière lequel se tient sa parèdre Mout. Derrière Ramsès, Thot, Montou et Horus apportent d’autres emblèmes du heb-sed.

Sur la gauche de la photo apparaît la porte de la chapelle située à droite du sanctuaire.

Le sanctuaire

  • Dans l’embrasure de la porte : Amon-Rê remet (...)
  • Sur le mur de gauche : le roi encense la (...)
  • Plus loin sur le mur de gauche, le roi offre (...)
  • Au fond du sanctuaire : l’emplacement de (...)
  • Sur le mur de droite : le roi face à Rê-Horakhty


Détail de la scène du mur de gauche avec la table d’offrandes

Notes

Le logo représente une des statues de Ramsès II situées sur la façade du grand temple d’Abou Simbel.

[1Un spéos est un temple rupestre, creusé dans la roche. Lorsque seule la partie la plus sacrée est excavée, on parle d’hémispéos.


Article mis à jour le vendredi 29 janvier 2021