Le site de Madeleine et Pascal
Accueil > Photos de voyages > Par pays > Égypte > Autour du Lac Nasser > Le grand temple d’Abou Simbel

Le grand temple d’Abou Simbel

17 mai 2021, par Madeleine, Pascal

Les travaux les plus fameux liés à la construction du Haut barrage d’Assouan concernent le déplacement des deux temples rupestres d’Abou Simbel, à 290 kilomètres au sud d’Assouan.

Ces temples, au nombre de deux, ont été construits à partir de la cinquième année de règne de Ramsès II. Le grand temple, qui fait l’objet de cet article, est dédié à Amon-Rê, grand dieu de Thèbes, Rê-Horakhty, grand dieu d’Héliopolis, Ptah, grand dieu de Memphis, et Ramsès II divinisé. C’est le temple de gauche sur la photo qui suit. Le petit temple est dédié à Néfertari, déifiée sous les traits d’Hathor. Présenté dans un autre article, il apparaît à droite sur la photo.

Ces deux temples sont des spéos, c’est-à-dire des temples rupestres, creusés dans la roche.

On peut consulter un plan du grand temple en suivant ce lien

Le site d’Abou Simbel

L’extérieur

La façade, de forme trapézoîdale, remplace ici le pylône des temples classiques.

  • Arrivée sur un site désert en mars 2020
    La façade en grès rose est large de 40 mètres (...)
  • Au pied des colosses de Ramsès II, deux (...)
  • Au-dessus de la porte, une représentation de (...)
    Son et lumière, mars 2020
  • La niche renfermant la statue de Rê-Horakhty, (...)
    Son et lumière, mars 2020.

  • En avril 2000 au coucher du soleil : la (...)
  • Avril 2000, dans la lumière matinale : on (...)
    Chacun d’eux mesure plus de deux mètres de (...)
  • Mars 2020, au petit matin : toujours personne

  • Au pied des statues colossales
  • Sur le socle des colosses de droite : des (...)
    La Syrie est représentée du côté nord de (...)
  • Sur le socle des colosses de gauche, des (...)
    La Nubie est représentée du côté sud de (...)
  • Sur le côté du trône, les dieux Nil nouent les (...)
    Entre les dieux, au-dessus d’eux, le nom (...)
  • Détail d’un cartouche : le nom d’intronisation (...)

La cour intérieure

Cette salle creusée dans la roche joue le rôle de la cour d’un temple classique.

  • Huit statues de Ramsès II en position osiriaque
  • Le plafond
  • Détail du plafond : le vautour aux ailes (...)
    Les vautours alternent avec des cartouches (...)
  • Les statues sont adossées à de puissants (...)
  • La hauteur des piliers est de sept mètres

Les murs de la salle sont gravés de scènes à la gloire de Ramsès. Sur le mur nord est illustrée la version égyptienne de la bataille de Qadesh, épisode de la guerre menée par Ramsès contre l’armée hittite. Quelques détails de cette immense scène de 17 mètres de long et de 8 mètres de haut sont représentés ci-dessous.

  • Le camp de Ramsès, entouré de palissades
    Au centre, la tente royale ; à gauche, celles (...)
  • Ramsès sur son trône, orné du sema-taouy
    Derrière lui, deux serviteurs dont l’un (...)
  • Devant lui, d’autres serviteurs préparent son (...)
  • Les fantassins sont prêts, armés de lances et (...)
  • Des chars égyptiens

Le mur sud est orné de belles scènes guerrières, conformes aux canons de représentation : elles sont ainsi d’une qualité graphique et d’un rendu très supérieurs aux scènes représentant la bataille de Qadesh.

Ramsès debout sur son char en train de tirer une flèche. Derrière lui, les chars de ses fils.


Ramsès piétine un ennemi pendant qu’il en massacre un autre


Le roi triomphant, accompagné d’un lion


En tête, les prisonniers

Sur le mur est, de part et d’autre de la porte d’entrée se trouvent deux scènes semblables à celles qui ornent traditionnellement les pylônes d’accès dans les temples : elles représentent, face à une divinité, Ramsès en train de massacrer un groupe d’ennemis vaincus qu’il tient en grappe par les cheveux.

  • À droite de la porte, Ramsès, face à Amon, (...)
  • Sous cette scène, la procession des fils de (...)

La salle hypostyle, le vestibule et le sanctuaire

  • Dans la salle hypostyle : deux des quatre (...)
  • Depuis la salle hypostyle, vue axiale vers le (...)
  • Outre les ouvertures axiales, les salles sont (...)
  • Le mur du fond du saint des saints, de gauche (...)
    Au premier plan dans l’obscurité, l’autel qui (...)

La décoration principale de la salle hypostyle représente la barque d’Amon à tête de bélier, portée en procession par des prêtres. Sur la photo ci-dessous, le roi, face à la barque, tient un encensoir et un sceptre tandis que, derrière lui, la reine agite des sistres hathoriques. Le roi est vêtu d’une longue tunique transparente par-dessus son pagne et il porte des sandales, à la différence des porteurs de la barque qui sont pied nus.

La barque d’Amon face au roi et à la reine

On constate ci-dessous que le premier des porteurs de la barque est vêtu différemment des autres ; son vêtement descend jusqu’aux pieds, à la différence de celui des prêtres qui le suivent, simplement vêtus du pagne court. Ce personnage en tête des porteurs est donc une représentation de la fonction du roi en tant que prêtre.

Dans la barque à tête de bélier, un naos autour duquel on agite des éventails

Sur la vue de détail qui suit, on reconnaît, au centre, le grand-prêtre, vêtu d’une peau de panthère.

Détail des porteurs de la barque d’Amon

Le reste du décor de ces salles est constitué de scènes d’offrandes.

  • Offrande à Atoum
  • Offrande à Ptah
  • Offrande de vases de vin à Amon-Min
    Derrière le dieu, deux salades romaines, (...)
  • Offrande d’encens à Sekhmet

Les magasins

Une des réserves

Plusieurs salles basses et très longues sont annexées au temple. Nous en visitons une qui est ornée d’une suite de scènes d’offrandes.

  • Ramsès agenouillé fait une offrande de vases de (...)
    Il faut comprendre que c’est la personne du (...)
  • Offrandes de pain à un Horus de Nubie
  • Offrande à un autre Horus de Nubie
  • Offrande du babouin à Ptah
  • Offrande de fleurs pour Amon-Rê représenté avec (...)


Salutation à Thot


Article mis à jour le mercredi 2 juin 2021