Le site de Madeleine et Pascal
Accueil > Photos de voyages > Par pays > Europe > Italie > Milan > En passant par le château des Sforza

En passant par le château des Sforza

Une promenade architecturale à travers les siècles

15 octobre 2017, par Madeleine, Pascal

Le château des Sforza ou Castello Sforzesco est une forteresse construite au XVe siècle par Francesco Sforza, duc de Milan, sur les ruines d’une citadelle édifiée au même endroit par Galéas II Visconti un siècle auparavant.

Le château est situé à la périphérie de la ville ancienne et on l’atteint, à partir de la place de la cathédrale, en empruntant la longue Via Dante. Au-delà du château, dans le parc Sempione, on découvre le Palazzo dell’Arte, un musée d’art et de design.

Vers le Castello Sforzesco

L’itinéraire démarre à la Piazza Mercanti ou Place des Marchands, centre administratif de la ville dès l’époque médiévale.

  • À l’entrée de la Via Mercanti, l’arrière du (...)
    Au premier plan, Giallo Mori et Nembro (...)
  • Derrière les arcades du palais de la Raison, (...)
  • La façade du palazzo della Ragione du côté de (...)
    Le palais de la Raison fut édifié au XIIIe (...)
  • L’autre côté de la Piazza Mercanti : la Loggia (...)
    Édifice gothique tardif construit en 1316 pour (...)
  • Le Palazzo delle Scuole Palatine
  • Le Palazzo delle Scuole Palatine et, à gauche, (...)
    Le palais des Écoles palatines est un édifice (...)
  • L’extrémité du Palazzo delle Scuole Palatine (...)
    À droite, la casa Panigarola également connue (...)

On gagne ensuite la Piazza Cordusio, centre des affaires à la fin du XIXe siècle et dans la première moitié du XXe siècle.

  • Place Cordusio : le palais des assurances (...)
  • Place Cordusio : le palais de la Poste et (...)
  • Piazza Cordusio : à gauche, l’entrée de la Via (...)
  • Piazza Cordusio : à l’angle de la Via Dante, à (...)

On poursuit enfin par la riche Via Dante bordée de façades néoclassiques qui conduit jusqu’à la place du château.

Via Dante : perspective vers le château Sforza

Au château des Sforza

Arrivée au château : sur la place, une statue de Garibaldi

La gravure reproduite ci-dessous montre la situation du château par rapport à la ville : on identifie la Porta Nuova en bas à droite, ce qui donne approximativement la direction du nord. Le château est ceint de fortifications aujourd’hui disparues et dont certaines sont devenues des avenues. Du côté de la ville, on voit bien les deux tours cylindriques tandis que la tour du Filarète, sans doute déjà effondrée à l’époque de réalisation de la gravure, est remplacée par un bastion. Du côté de la campagne se trouve aujourd’hui le parc Sempione.

Le château proprement dit est un quadrilatère divisé en deux parties. Côté ville, une première partie, la place d’armes, vaste champ de manœuvre auquel étaient adossées des casernes.

  • À l’intérieur du château, sur la place d’armes
    Ici, la tour du Filarète regarde vers l’intérieur
  • Sur la place d’armes
    À gauche, la tour Bonne de Savoie, à proximité (...)
  • Vue rapprochée de l’aile précédente

Au-delà de cette place d’armes se trouvent deux cours : la cour ducale, à droite, et la cour de la Rochette, à gauche, forteresse à l’intérieur de laquelle demeurait le duc de Milan.

  • De l’autre côté de la muraille : on est ici dans (...)
  • Vue de la cour ducale
  • La tour Bonne de Savoie, vue de la cour de la (...)
  • La cour de la Rochette
  • Le décor de la galerie représente le soleil (...)


  • La muraille extérieure, du côté du parc (...)
  • De l’autre côté
  • Au loin, l’une des tours cylindriques de la (...)

Le Palais des Arts

Au-delà de la forteresse, une fois arrivé dans le parc Sempione, on découvre le Palais des Arts ou Palazzo dell’Arte, une réalisation de Giovanni Muzio (1893-1982) construite entre 1931 et 1933 pour accueillir l’Exposition internationale des arts décoratifs. Édifié en béton armé recouvert, selon les endroits, de plaques de marbre ou de briques, il héberge aujourd’hui la fondation Triennale di Milano.

L’arrière du palais, vu depuis le parc Sempione


  • Une œuvre de Giorgio de Chirico intitulée Bagni (...)
  • Au fond du parc Sempione, Torre Branca, une (...)
  • L’imposante entrée principale, allégée par de (...)
  • Dans l’atrium, un plafond en briques de verre (...)
  • La passerelle intérieure d’accès au musée
  • Hommage à l’industriel et sénateur Antonio (...)


Article mis à jour le mardi 16 mars 2021