Le site de Madeleine et Pascal

Autour du Lac Nasser

Dernier ajout :9 janvier 2021.

Le Lac Nasser résulte de la submersion de la Basse Nubie consécutive à la construction du Grand barrage d’Assouan en 1970. De nombreux temples de la rive droite et de la rive gauche du Nil auraient été noyés, de même que tous les villages nubiens établis sur le rivage, si une grande opération coordonnée par l’UNESCO n’avait alors entrepris le sauvetage des temples antiques.

(Au-dessus du Lac Nasser)
Au-dessus du Lac Nasser

Cette entreprise qui dura une dizaine d’années a créé de nouveaux sites, en bordure du lac Nasser, au prix de travaux colossaux de déplacement et de surélévation des temples, pris en charge par la communauté internationale :

  • Les travaux les plus fameux sont liés à la reconstruction des deux temples rupestres d’Abou Simbel, à 290 kilomètres au sud d’Assouan.
  • Le site de la Nouvelle Amada regroupe, à 190 kilomètres au sud d’Assouan, un temple de Thoutmôsis III et Aménophis II et le temple rupestre de Derr réassemblé là, de même que le tombeau de Pennout.
  • Sur le site de la Nouvelle Seboua, à 150 kilomètres au sud d’Assouan. un grand temple d’Amon domine les rives du lac autour de la plaine de Ouadi es-Seboua, accompagné par le temples de Dekka et de Maharraqa.
  • Enfin, la Nouvelle Kalabcha réunit, tout près du Grand barrage d’Assouan, un grand temple de Mandoulis, le kiosque de Kertassi, le temple de Beit el-Wali ainsi que quelques vestiges du temple de Gerf Hussein.

Les sites précédents partagent une particularité : chacun d’eux accueille un (voire deux) temple, édifié sous le règne de Ramsès II et dédié à diverses divinités parmi lesquelles Ramsès II divinisé. Ces temples de Ramsès II sont par ailleurs des spéos, c’est-à-dire des temples rupestres, creusés dans la roche. Lorsque seule la partie la plus sacrée est excavée, on parle d’hémispéos.

  • Les deux spéos d’Abou Simbel ont été construits à partir de la cinquième année de règne de Ramsès II. Le grand temple est dédié à Amon-Rê, le grand dieu de Thèbes, Rê-Horakhty, le grand dieu d’Héliopolis, Ptah, le grand dieu de Memphis, et Ramsès II divinisé tandis que le petit temple est dédié à Néfertari déifiée sous les traits d’Hathor ;
  • Le temple de Derr est un hémispéos construit pour la trentième année du règne de Ramsès II. Il est dédié à Amon-Rê et Rê-Horakhty mais Ramsès II divinisé et Ptah y étaient également honorés.
  • Le temple d’Amon de Ouadi es-Seboua est un hémispéos édifié entre les années 35 et 50 du règne de Ramsès II.
  • Le temple de Gerf Hussein est un spéos dédié principalement à Ptah, mais aussi à d’autres dieux dont Ramsès II divinisé.
  • Le temple de Beit el-Wali est un spéos situé initialement à 50 kilomètres au sud du Grand barrage et dédié à Amon-Rê, Khnoum et Anoukis. C’est le premier temple édifié en Nubie par Ramsès II, dans la deuxième année de son règne.

Tous ces temples étaient des étapes sur le trajet de la barque sacrée qui suivait le cours du Nil.

Lors de notre croisière sur le lac Nasser, d’Abou Simbel à Assouan, nous passons également à proximité du site de Qasr Ibrim.

Le logo représente une des statues de Ramsès II à Abou Simbel.