Le site de Madeleine et Pascal

Autour du Grand Rond

3 août 2021, par Madeleine, Pascal

Le jardin du Grand Rond et le jardin Royal ont été créés au XVIIIe siècle dans un quartier résidentiel situé au sud-est de la ceinture de boulevvards de Toulouse.

Nous nous y rendons en empruntant une large avenue boisée : l’allée Forain François Verdier.

Sur l’allée Forain François Verdier

  • Le monument aux combattants de la Haute-Garonne,
    Le monument est un arc de triomphe soutenu (...)
  • François Verdier, "Forain" (1900-1944) fut le (...)
  • En arrivant square du Boulingrin, un groupe (...)
    Architecte : Paul Pujol - Sculpteur : Théophile.
  • Les armes de Toulouse : la croix du Languedoc,

Au jardin du Grand Rond

Le Grand Rond fut créé entre 1752 et 1754. Il se présente sous la forme d’un très vaste rond-point d’environ 200 mètres de diamètre où convergent de larges avenues.

Il est tellement vaste qu’il fut transformé en jardin à l’anglaise au XIXe siècle.

Le bassin central


Un peu à l’écart, le kiosque à musique

  • À l’entrée nord du jardin : La chienne de (...)
  • En face : La louve de Pierre-Louis Rouillard
  • Une réalisation du street-artist James (...)

Fleurs du tulipier de Virginie

Au jardin Royal

Le jardin Royal fut créé en 1754. C’est le premier jardin public de la ville et il est relié au précédent par une passerelle.

L’étang

  • Hommage au compositeur Déodat de Séverac (...)
  • Bancs en fer forgé
  • Statue d’Antoine de Saint-Exupéry
  • Hommage à l’aéronautique

Près des deux sculptures précédentes, une dalle gravée porte la mention :

À la mémoire des équipages pionniers de la ligne aérienne France-Amérique du sud
À la mémoire des personnels au sol sans qui cette aventure aurait été impossible

À l’entrée de l’avenue Jules Guesde

L’avenue Jules Guesde est l’une des grandes avenues qui convergent au Grand Rond. Elle relie le Grand Rond et le palais de Justice en suivant le tracé d’un ancien rempart de la ville.

(L’église Saint Exupère (1623), ancienne église des Carmes déchaussés)
L’église Saint Exupère (1623), ancienne église des Carmes déchaussés

(Cyclops - Thomas Houseago - Bronze 2011)
Cyclops - Thomas Houseago - Bronze 2011

Aux abords du canal du Midi

En quittant le Grand Rond, nous rencontrons successivement, au nord du port Saint-Sauveur, la Halle aux grains, la colonne Dupuy et l’église Saint-Aubin.

La Halle aux grains


(Dame Tholose au sommet de la colonne Dupuy)
Dame Tholose au sommet de la colonne Dupuy

La Halle aux grains se distingue par une architecture en hexagone, faite de briques rouges et de galets. Elle fut élevée en 1861 pour accueillir les céréales acheminées par bateau jusqu’au port Saint-Sauveur et servit de marché couvert aux grains jusque dans les années 1940.

En 1952, on y construisit des gradins et le marché laissa place à une salle de spectacles. Son acoustique particulière en fait depuis le milieu des années 1970 le lieu où se produit l’orchestre national du Capitole.

Face à la Halle aux grains, la colonne Dupuy porte le nom d’un général qui accompagna Bonaparte lors de la campagne d’Italie.

Elle s’élève au centre d’une petite fontaine et est surmontée d’une statue dorée de "Dame Tholose", allégorie de la ville et de sa renommée.

La statue est la copie d’un original en bronze doré datant de 1550 déposé au musée des Augustins.

L’église Saint-Aubin

La place Saint-Aubin est au centre d’un quartier populaire, ancien faubourg ouvrier où une église commença à se construire en 1847. Dépourvu de clocher, cet édfice imposant au style mêlant néo-gothique, roman et byzantin resta inachevé.


Article mis à jour le jeudi 12 août 2021