Le site de Madeleine et Pascal
Accueil > Photos de voyages > Par pays > Europe > France > Toulouse > Autour de la basilique Notre-Dame-de-la-Daurade

Autour de la basilique Notre-Dame-de-la-Daurade

30 juillet 2021, par Madeleine, Pascal

(La façade de la basilique de la Daurade)
La façade de la basilique de la Daurade

Sur l’emplacement d’un temple romain donné par l’empereur aux chrétiens, les Toulousains avaient édifié, au Ve ou au VIe siècle une église, décorée de mosaïques recouvertes d’or, d’où le nom de "daurada" donné au bâtiment puis au quartier.

La cité était alors capitale du royaume wisigoth et cette église était peut-être la chapelle royale. Par la suite, une abbaye bénédictine s’établit autour de l’église primitive qui servit de base à une église romane.

Au XVIIIe siècle, grâce au canal du Midi, Toulouse se trouva reliée à la fois à la Méditerranée et à l’Atlantique. Par le canal de Brienne, les bateaux pouvaient arriver jusqu’au centre de la cité. Un port fut alors aménagé dans le quartier de la Daurade.

L’église romane fut démolie en 1761 et une reconstruction, dans un style classique, démarra en 1764. La nouvelle église fut consacrée en 1836, mais les travaux ne s’achevèrent qu’en 1883 avec la pose du portique de la façade.

Les photos qui suivent sont prises depuis la rive gauche de la Garonne, en direction de la rive droite et du quartier de la Daurade

Vue depuis le cours Dillon : à gauche, au-delà du Pont-Neuf, les toits de la basilique

Le port, les quais et la basilique, vus du Pont-Neuf

Celle qui suit est toujours prise sur la rive gauche, depuis le premier étage de l’hôpital Saint-Jacques. On y voit, au premier plan, le seul vestige d’un ancien pont de bois qui traversait le fleuve face au quartier de la Daurade. Il fut démoli au XVIe siècle pour être remplacé par le Pont-Neuf.

Le port de la Daurade et la basilique Notre-Dame-de-la-Daurade


Sur le port Saint-Cyprien : à l’arrière-plan à gauche, le port de la Daurade et, au centre, les toits de la basilique

Enfin, ci-dessous, on se trouve sur le port de la Daurade d’où l’on a une vue vers la rive gauche de la Garonne.

Sur le port de la Daurade, vue vers le dôme de l’hôpital de la Grave et le pont Saint-Pierre

L’intérieur de l’église

Vue d’ensemble


  • Les voûtes
  • Le chœur
  • Les sept tableaux du chœur constituent un (...)
  • L’orgue de tribune

  • Dans les angles du transept, des peintures (...)
    Ici, saint Marc et le lion au-dessus de la (...)
  • Saint Jean et l’aigle survolent le monde
  • Sur fond d’un décor du céramiste touousain (...)
    On y vénère la statue d’une Vierge noire
  • Détail : la statue est habillée de vêtements (...)

  • La chapelle de la confrérie des Âmes du (...)
    Au fronton, l’archange saint Michel procède à (...)
  • Sur le côté : une vanité évoque la fragilité de (...)
  • La chapelle des Anges adorateurs ornée d’un (...)

Sur le quai : l’école des Beaux-arts

L’école des Beaux-arts est hébergée depuis 1892 dans une ancienne manufacture de tabacs qui reçut une façade monumentale ornée d’un ensemble d’allégories des arts.

  • L’école des Beaux-arts
  • Allégorie de la peinture
  • Allégorie de la gravure


Article mis à jour le lundi 9 août 2021