Le site de Madeleine et Pascal

Accueil > Nos racines > Lille > Les grandes dates de l’histoire de Lille

Les grandes dates de l’histoire de Lille

25 mai 2009, par Pascal
 

La couleur du texte permet de retrouver les différents sièges qu’a subis Lille et les enceintes successives de la ville.


Moyen-âge

de 640 (?) à 1369
640 ? Fondation de Lille selon la légende des géants Lydéric et Phynaert.

"D’aucuns disent que Clotaire II, roi de France, nomma Lydéric de Harlebecque, forestier de Flandre et lui donna le château de Buc, bâti sur une éminence située aujourd’hui dans le jardin de l’Hôtel des Douanes. Il fut chargé de purger le pays des brigands qui l’infestaient. Tout porte à croire que ce seigneur fixa son séjour dans la forteresse de Buc et que les peuples voisins, trouvant plus de sécurité sous ses auspices, y vinrent construire des habitations qui donnèrent naissance à la ville de Lille." [1]
1054
Henri III du Saint-Empire
Henri III du Saint-Empire
(miniature de 1040)

L’empereur Henri III assiège Lille.

1066 Charte de consécration de la collégiale Saint-Pierre.
1144 Lille comprend alors les paroisses Saint-Étienne et Saint-Pierre. Construction de l’église Saint-Sauveur à l’extérieur de la ville.
1213 à 1214 Guerre franco-flamande. Lille fut prise trois fois durant l’année 1213, d’abord par Philippe-Auguste après un siège de trois jours, puis par le Comte de Flandre Ferrand en faveur duquel elle se révolta, enfin par le même Philippe-Auguste qui, irrité de sa rébellion, la réduisit totalement en cendres.
1235 La comtesse Jeanne de Flandre accorde une charte à la ville.
1242 Création de l’hôpital Comtesse.
1243 La ville se voit adjoindre les paroisses Saint-Sauveur et Saint-Maurice.
1297 à 1305 Après dix semaines de siège en septembre 1297, Lille tombe aux mains de Philippe le Bel. En 1302, siège et prise de Lillle par les Flamands. En 1304, siège et prise de Lillle par le roi. Elle sera remise en gage au roi par le traité d’Athis-sur-Orge (1305) puis cédée au roi de France par le traité de Pontoise en 1312 [2]. Grâce aux "leliaerts" - les partisans du lys de France - et sans doute à l’édification du château de Courtrai par Philippe le Bel, Lille restera française et loyale jusqu’en 1369.

Duché de Bourgogne

de 1369 à 1477
1369 Marguerite de Flandre, dernière comtesse de Flandre, épouse en secondes noces Philippe le Hardi, duc de Bourgogne et frère du roi de France Charles V. Elle apporte en dot le comté de Flandre aux ducs de Bourgogne.
1430 à 1453 Entreprise par Jean-sans-Peur, fils de Marguerite de Flandre et de Philippe le Hardi, la construction du palais Rihour dans l’ilôt "Rihoult" est terminée par leur petit-fils, Philippe le Bon, le "Grand Lion des Flandres".
1450 La paroisse Sainte-Catherine est incluse dans la ville.
1454 Par le Vœu du faisan proclamé au palais ducal au cours d’un banquet, Philippe le Bon duc de Bourgogne, son fils le futur Charles le Téméraire et les chevaliers de la Toison d’or s’engagent à délivrer Constantinople prise par les Turcs l’année précédente. Rien n’en sera fait …
1461 Un bourgeois de Lille, Jehan Delecambe dit Ganthois fonde, rue des Malades, un hôpital destiné à recevoir "treize pauvres chartriers" [3]. Cette maison devint l’hospice Gant(h)ois.

Habsbourg

de 1477 à 1555
1477 À la mort de Charles le Téméraire, dernier duc de Bourgogne, son héritière Marie de Bourgogne épouse Maximilien d’Autriche qui prend le titre de comte des Flandres, apportant ainsi la ville aux Habsbourg.
1520 à 1525 Réaménagement des remparts.
1542 Premiers calvinistes.
1549 Deux ans après la mort de François Ier, Charles-Quint, comme fatigué du poids de sa couronne, commença à en détacher la Flandre qu’il remit à Philippe, son fils, qu’il accompagna à Lille où il fit une entrée solennelle.

Période espagnole

de 1555 à 1667
1555 Philippe II d’Espagne succède à son père Charles-Quint après son abdication. Répression anti-protestante.
1578 Démolition du château de Courtrai à Lille.
1579 Lille passe sous la tutelle de Philippe II, roi d’Espagne.
1581 à 1582 Coups de main des Hurlus, rebelles protestants se réclamant de l’autorité du prince d’Orange.
1603 Annexion du faubourg Notre-Dame à Lille.
1611 Construction du collège des Jésuites (actuel Hôpital militaire).
1618 Annexion du faubourg de Courtrai à Lille.
1620 Construction de la porte de Gand.
1621 Construction de la porte de Roubaix.
1651 Construction par l’architecte Julien Destrée de la Bourse du Commerce, aujourd’hui dénommée la Vieille Bourse.
1660 Philippe IV, roi d’Espagne, cède aux magistrats de la ville le Palais Rihour qui deviendra ensuite l’Hôtel de ville.

Royaume de France

de 1667 à 1789
1667 Siège et prise de Lille par Louis XIV.
1668 Lille devient française par le traité d’Aix-la-Chapelle.
1668 à 1670 Vauban fortifie la ville dont il est nommé gouverneur. Construction de la citadelle et création des quartiers Saint-André et de la Madeleine.
1672 Le roi nomme D’Artagnan gouverneur de la ville.
1675 Construction de l’église de la Madeleine.
1682 à 1684 Construction par Simon Volland de l’arc de triomphe de la porte des Malades (future porte de Paris) à la gloire de Louis XIV.
1701 Construction du Pont-Neuf.
1708 à 1713 Occupation hollandaise. Lille est rendue à la France par la paix d’Utrecht le 11 avril 1713.
1710 Peste.
1714 Création de la Chambre de commerce.
1739 Fondation de l’Hôpital-Général.
1741 Représentation de Mahomet à Lille, en présence de Voltaire.
1750 Canal de jonction entre haute et basse Deûle.

Après la Révolution

de 1789 à 1914
1790 Création du département du Nord. Installation de la première municipalité élue. Fête de la Fédération sur l’Esplanade.
1792 Siège autrichien. La collégiale Saint-Étienne qui avait été bâtie vers 1047 par Baudouin, comte de Flandre, s’écroule sous les boulets de canons autrichiens.

La résistance de la ville sera commémorée par l’édification en 1842 de la statue de la Déesse sur la Grand-Place, future place du Général de Gaulle. Certaines façades de la place du théâtre sont ornées de boulets de canon factices.
1804 Lille devient chef-lieu du département du Nord.
1805 Le Musée, ancien couvent des Récollets, comprend une bibliothèque et une galerie de peinture.
1846 Inauguration de la ligne de chemin de fer Lille-Paris.
1853 Alexandre Desrousseaux compose Dors mon p’tit Quinquin.
1854 Ouverture de la Faculté des Sciences dont Louis Pasteur sera le premier doyen. Nouvel essor des industries du coton et du lin.
1854 Première pierre de la basilique Notre-Dame de la Treille, achevée en 1874 avant de devenir cathédrale en 1913. Le portail Nord ne sera achevé qu’en 1938, alors que la façade temporaire, en place depuis 1947, ne laissera place à un ouvrage définitif qu’en 1999.

De l’ancienne collégiale Saint-Pierre, saccagée en 1304 par Philippe Le Bel lors de l’invasion de la ville, ne subsista que la tête d’une statue de la Vierge à laquelle avaient été associés plusieurs miracles. La tête de la Vierge fut transportée dans la basilique en 1872.
1858 Décret impérial d’annexion à Lille de plusieurs communes limitrophes : Wazemmes, Esquermes, Moulins et Fives. Une nouvelle enceinte fortifiée entoure Lille. Sur les surfaces nouvellement acquises, on perce le boulevard Carnot ainsi que les rues Nationale et Faidherbe.
1863 à 1867 Construction du jardin Vauban.
1870 Construction de la Préfecture.
1891 Construction du Palais des Beaux-Arts.
1896 Création de l’Université de Lille.
1903 Incendie du Théâtre dans la nuit du 5 au 6 avril.

Les Guerres mondiales

de 1914 à nos jours
1914 Les Allemands entrent à Lille le 3 octobre. La ville est occupée.
1916 Catastrophe des 18 ponts : un dépôt de munitions allemand explose dans la nuit du 10 au 11 janvier.
1916 L’Hôtel de Ville, alors situé à l’emplacement du Palais Rihour, prend feu le jour de Pâques ; toutes les archives sont détruites.
1918 Libération de Lille par les Anglais le 17 octobre.
1921 À l’Institut Pasteur de Lille, Albert Calmette et Camille Guérin mettent au point le premier vaccin antituberculeux.
1940 Prise de la poche de Lille le 31 mai par les Allemands.
1968 Création de la Communauté urbaine de Lille (désormais Lille Métropole communauté urbaine).
1976 Association de Lille et de la commune d’Hellemmes.
2000 Association de Lille et de la commune de Lomme.

[1Topographie historique, statistique et médicale de l’arrondissement de Lille, J.B.Dupont, 1833

[2Histoire d’une métropole Lille Roubaix Tourcoing, sous la direction de Louis Trénard, Privat éditeur.

[3La "chartre" fut appelée plus tard phtisie, puis tuberculose.


Article mis à jour le 5 juillet 2012