Le site de Madeleine et Pascal

Le temple de Beit el-Ouali

Le premier temple construit par Ramsès II en Nubie

28 janvier 2021, par Madeleine, Pascal

(La porte d’entrée)
La porte d’entrée

Le temple de Beit el-Ouali (La maison du saint) se trouvait initialement à une cinquantaine de kilomètres d’Assouan, près du temple de Kalabsha. Il a été déplacé lors de la mise en eau du Haut barrage d’Assouan et regroupé sur le site de la Nouvelle Kalabsha avec

C’est un petit temple taillé dans la roche, c’est-à-dire un spéos. Construit pendant la deuxième année du règne de Ramsès II, il était dédié aux divinités Amon-Rê, Khnoum et Anoukis ainsi qu’à Ramsès II.

On peut consulter un plan du temple en suivant ce lien.

L’intérêt du temple est lié à la fois aux scènes gravées historiques qui ornent la cour et surtout aux scènes peintes du vestibule et du sanctuaire.

Sur chacun des piliers de l’entrée, située à l’est, est gravée une représentation du roi.

La cour

Au fond de la cour, trois portes donnent accès au vestibule. L’arc qu’on voit au-dessus de la porte centrale ainsi que ceux qui apparaissent dans les murs de briques résultent d’une modification d’époque chrétienne : les coptes construisirent en effet une église dans la cour..

Dans la cour

Les murs de la cour, construits en briques, sont ornés à la base de scènes gravées évoquant des campagnes militaires contre les ennemis de l’Égypte : les Lybiens et les Syriens au nord, et les Koushites au sud. Étant donné la date d’édification du temple, il peut s’agir de campagnes du roi Séthi Ier, père de Ramsès II. Ces scènes sont gravées dans un style qui peut sembler assez fruste ùais il faut imaginer qu’elles étaient peintes de même que celles qu’on découvre à l’intérieur.

La scène ci-dessous orne le mur sud. On y reconnaît en particulier des animaux vivants : une panthère qui précède des bovidés, une girafe, un singe…

  • Les tributs apportés par les vaincus
  • Sur des coffres, des œufs d’autruche sur (...)
  • À gauche, des tabourets précieux et, à droite, (...)
  • Un singe
  • Ramsès II recevant les tributs koushites

Le vestibule

La photo ci-dessous montre, à gauche, une des trois portes d’entrée du vestibule et, à l’extrême-droite, la porte du sanctuaire. Cette dernière est entourée de deux niches contenant des statues. Le vestibule comporte deux piliers massifs protodoriques. Chacun d’eux présente des bandes verticales couvertes de hiéroglyphes.

Dans le vestibule

Les murs du vestibule sont couverts de scènes peintes, dans le style caractéristique du Nouvel Empire. Sur le mur sud, le roi, suivi d’Hathor, fait une offrande à Horus de Bouhen suivi de la déesse Isis-Scorpion, deux divinités de la Nubie, région précisément située au sud du temple.

Le roi face à Horus de Bouhen - Remarquer les cartouches royaux sur fond d’or.


  • Horus de Bouhen et la table d’offrande
  • Détail de la table d’offrandes
  • Isis coiffée du scorpion
  • Entre la niche de gauche et la porte du (...)
    Remarquer l’architrave sous le plafond.
  • Sur l’architrave : un cartouche royal au nom (...)
  • Offrande à Amon-Rê
  • La porte conduisant vers le sanctuaire
  • La niche de droite renferme une statue du roi (...)
  • Sur le mur nord, le roi, suivi d’Anoukis, fait (...)
    Ces trois divinités constituent la triade (...)
  • Offrande à Khnoum, suivi de Satis

Le sanctuaire

Dans le sanctuaire


  • Sur le mur nord : à gauche, le roi offre de (...)
  • Khnoum et le roi
  • Sur le mur sud, le roi encense Amon-Rê tout en (...)
  • Sur un montant de la porte, la déesse Anoukis (...)

Notes

Le logo représente une des statues de Ramsès II situées sur la façade du grand temple d’Abou Simbel.


Article mis à jour le dimanche 31 janvier 2021