Le site de Madeleine et Pascal

La tombe de Pennout

Une tombe de la XXe dynastie sur le site de la Nouvelle Amada

4 janvier 2021, par Madeleine, Pascal

La tombe de Pennout date de la XXe dynastie et, plus précisément, du règne de Ramsès VI (r. vers 1143-1136). C’est la période ramesside durant laquelle les invasions des nomades lybiens fragilisent le Nouvel Empire finissant et annoncent les dynasties de la Troisième période intermédiaire.

Pennout était gouverneur de Basse Nubie et siégeait dans la forteresse de Miam, devenue Aniba. À Miam, il était également grand prêtre du temple d’Horus et son épouse était, de son côté, chanteuse dans ce temple.

La chapelle du tombeau de Pennout est le seul vestige de la cité antique de Miam qui a été sauvé des eaux lors de la mise en eau du lac Nasser. Elle a été transportée depuis Aniba et réassemblée à une quarantaine de kilomètres au nord, sur le site de la Nouvelle Amada.

L’entrée de la tombe de Pennout

C’est une pièce rectangulaire terminée par une niche qui contenait trois statues. Un puits funéraire qui s’ouvrait au milieu de la pièce, est resté sur place lors du transfert du monument.

Les parois sont divisées en deux registres d’une soixantaine de centimètres de haut séparés par une ligne de texte. À chaque registre, les scènes sont séparées par une colonne de texte et c’est cette organisation qui est caractéristique de la période ramesside.

  • Une organisation en deux registres séparés par (...)
  • À droite, Pennout et son épouse s’avancent vers (...)
    À gauche, une scène (tronquée) où apparaît la (...)
  • Une scène avec Thot en train de consigner une (...)
  • Organisation des scènes et registres dans un (...)
    Au registre inférieur, la scène où apparaissent (...)
  • Le texte est parfois abondant


Une scène canonique de purification par Thot et Anubis


En procession, Pennout, son épouse qui tient un sistre, suivis de leur famille

  • Au linteau de la niche, la barque solaire
  • Emplacement des trois statues qui ornaient la (...)
    Il reste une tête d’apparence hathorique.