Le site de Madeleine et Pascal

Accueil > Photos de voyages > Par pays > Europe > France > Metz > Visites au Centre Pompidou Metz

Visites au Centre Pompidou Metz

8 février 2019, par Madeleine, Pascal

Les photographies de cette page ont été prises à l’occasion de séjours chez Monique lors des expositions du Centre Pompidou Metz : Chefs d’œuvres ? en 2010, Sol LeWitt en 2012, Michel Leiris en 2015 et Fernand Léger - Le beau est partout en 2017.

Le bâtiment du Centre Pompidou Metz a été conçu par les architectes Shigeru Ban et Jean de Gastines. Il est constitué d’une grande toiture hexagonale en bois tressé recouverte d’une membrane en fibre de verre et téflon.

Cette toiture protège un rez-de-chaussée surmonté de trois étages de forme parallélépipédique, orientés à 120° les uns des autres. Ils ouvrent vers la ville par des façades entièrement vitrées. Les niveaux supérieurs sont consacrés aux expositions.

Le centre à son ouverture en 2010

L’une de ces galeries d’exposition est visible de face sur la photo précédente : on y devine, à travers la vitre, l’étagère-paroi Cloud des frères Bouroullec présentée lors de l’exposition inaugurale Chefs d’œuvres de 2010.

L’antenne paratonnerre culmine à 77 mètres, en référence à la date d’inauguration du Centre Pompidou de Paris, en 1977.


Le hall du rez-de-chaussée lors de l’exposition "Michel Leiris" en septembre 2015


Pour profiter pleinement de la vue panoramique qui suit, faire défiler l’image

Vue vers Metz et la cathédrale depuis l'extrémité d'une galerie d'exposition
Vue vers Metz et la cathédrale depuis l’extrémité d’une galerie d’exposition

L’exposition inaugurale Chefs d’œuvres ? en 2010

Le Centre Pompidou Metz ne possédant pas de collection permanente, Chefs-d’œuvre ? rassemblait une sélection d’œuvres majeures du Centre Pompidou Paris, dont certaines très rarement prêtées. Cette immense exposition donnait ainsi à voir le meilleur de la collection du Musée national d’art moderne ainsi que des œuvres prêtées par des établissements lorrains, français ou étrangers.

Le modèle rouge (détail) - René Magritte - 1935 - Centre Pompidou musée national d’art moderne


  • Arbre rouge - Séraphine Louis dite Séraphine de (...)
  • L’aubade - Pablo Picasso - 1942 - Centre (...)
  • Petite baie de la Ciotat - Georges Braque - (...)
  • Bleu I, Bleu II, Bleu III - Joan Miro - 1961 (...)

  • Berger des nuages - Jean Arp - 1953 - Plâtre - (...)
  • Capricorne - Max Ernst - 1948-1964 - Bronze - (...)
  • Tête Dada - Sophie Taueber-Arp - 1918 - Centre (...)
  • Figure - Jacques Lipchitz - Plâtre peint - (...)
  • Tête du professeur Gosset - Raymond Duchamp-Villon

  • Les Gueux - Jacques Callot (1592-1635) - (...)
  • Study for a portrait (Michel Leiris) - (...)
  • Étagère-paroi "Cloud" - Ronan et Erwan (...)
    Cette étagère-sculpture est placée contre la (...)


La noce - Marc Chagall - 1910 - Centre Pompidou musée national d’art moderne

Les Wall drawings de Sol LeWitt en 2012

Sol LeWitt (1928-2007) était un artiste américain minimaliste et conceptuel. Il créa en particulier 1 200 Wall drawings (dessins muraux) entre 1968 et 2007.

La démarche conceptuelle était à ses yeux plus importante que l’œuvre créée. Il a mis en place un système de certificats d’authenticité accompagnés d’un diagramme permettant à des assistants, collègues artistes, collectionneurs ou employés de musées d’exécuter eux-mêmes des œuvres murales qu’il a définies.

Les trente-trois dessins sélectionnés pour l’exposition reflètaient ses explorations systématiques dans l’évolution des formes et des matériaux utilisés (crayon à mine, pastel gras, lavis d’encre, peinture acrylique et graphite).

  • Détail de l’œuvre précédente

Fernand Léger Le beau est partout en 2017

Peintre de la ville et de son temps, Fernand Léger (1881-1955) fait très tôt le constat de la beauté de la vie moderne, caractérisée par la vitesse, la couleur et la profusion des sensations. L’artiste puise son répertoire de formes dans le temps présent.

  • La noce - 1911 - Centre Pompidou musée (...)
    La décomposition cubiste conserve les silhouettes
  • Contraste de formes - 1913 - Paris, Centre (...)
  • Paysage - 1914 - Centre Pompidou musée (...)
  • La partie de cartes - 1917 - Otterlo, (...)
  • Illustration pour l’ouvrage de Blaise Cendras (...)
  • The Mechanic - 1920 -
  • Le Typographe - 1919 - Philadelphia Museum of (...)
  • Le pont du remorqueur - 1920 - Centre (...)
  • Élément mécanique - 1924 - Centre Pompidou musée (...)
  • Le pot à tisane - 1924 - Centre Pompidou musée (...)
  • Composition sur fond vert - 1929 - Collection (...)
  • Les constructeurs - 1950 - Biot, musée (...)


Le transport des forces - 1937 - Paris FNAC
Cette œuvre murale fut longtemps exposée au Palais de la découverte

Léger s’intéresse aux spectacles populaires tels que le cinéma, le cirque ou le music-hall.

  • Charlot cubiste - 1920 -
    Assemblages en bois peint et laqué conçus pour (...)
  • Affiche pour "La roue" d’Abel Gance - 1923
    Musique Arthur Honneger - Assistant Blaise (...)
  • Affiche du film "L’inhumaine" de Marcel (...)
    Fernand Léger contribua à la réalisation des (...)
  • Nature morte A.B.C. - 1927 - Biot, musée (...)
    Cette toile est peut-être une allusion au nom (...)

  • La danse - 1929 - Centre Pompidou, en dépôt au (...)
  • La danseuse aux clés - 1930 - Stockholm
  • Les trois musiciens - 1930 - Wuppertal (...)
  • Composition aux trois figures - 1932 - Centre (...)
  • La danse - 1942 - Collection paericulière

  • Gouaches sur le thème du cirque

La prise de conscience sociale et politique de l’artiste est issue de l’expérience fraternelle qu’il a vécue dans les tranchées pendant la Grande Guerre, en Argonne et à Verdun. Son intérêt pour le monde ouvrier et les acquis sociaux tels que les congés payés et les loisirs s’exprime dans ses œuvres.

  • La lecture - 1924 - Centre Pompidou musée (...)
  • Les loisirs, hommage à Louis David - 1949 - (...)
  • La partie de campagne - 1953 - Musée d’art (...)


Liberté - 1958 - Centre Pompidou musée national d’art moderne


Article mis à jour le samedi 9 mars 2019