Le site de Madeleine et Pascal

Berne

Cité médiévale et ville fédérale

12 janvier 2019, par Madeleine, Pascal

Les versants boisés qui dominent l’Aar
Les versants boisés qui dominent l’Aar

La ville de Berne fut fondée en 1191 sur un promontoire dominant un méandre de l’Aar. Elle aurait été désignée du nom de l’ours (Bär en allemand) tué par son fondateur.

En 1218, Berne fut faite ville libre d’Empire par Frédéric de Hohenstaufen, roi de Germanie et futur empereur Frédéric II. Elle rejoignit en 1358 la Confédération suisse.

En 1831, elle devint la capitale du canton de Berne et elle est, depuis la constitution de 1848, le siège des autorités fédérales : elle accueille le parlement et le gouvernement de la Confédération helvétique.

La ville fut ravagée en 1405 par un incendie et entièrement rebâtie dans un grès de teinte verdâtre qui lui donne tout son cachet.

Les édifices fédéraux

Au centre de Berne, la Place fédérale, Bundesplatz, est bordée par le Palais fédéral, la Banque nationale suisse et la Banque cantonale bernoise.

Au loin, le dôme du Palais fédéral

Inauguré en 1902, le Palais fédéral est le siège du Conseil fédéral (le gouvernement) et de l’Assemblée fédérale suisse (le parlement) qui compte deux chambres : le Conseil national et le Conseil des États.

Sur la Place fédérale, 26 jets d’eau intermittents symbolisent chacun des cantons de la Confédération helvétique.

  • Sur la Place fédérale, la façade nord du Palais (...)
  • Sur la façade, les drapeaux des 26 cantons (...)
  • Le siège bernois de la Banque nationale (...)
  • Le siège de la Banque cantonale bernoise, sur (...)
  • La façade sud du Palais fédéral domine l’Aar

La collégiale Saint-Vincent

Cet édifice est improprement appelé cathédrale (münster). Une collégiale est en effet une église confiée à un collège de clercs, groupe de chanoines (chapitre collégial) distinct de celui qui est établi au siège épiscopal (chapitre épiscopal).

La collégiale Saint-Vincent de Berne fut édifiée en style gothique de 1421 à 1573 mais son clocher ne fut terminé qu’en 1893. Elle est sous la dédicace de Saint-Vincent de Saragosse, martyr du IVe siècle. Depuis l’introduction de la Réforme en 1528, elle est un lieu de culte protestant.

  • Un clocher de 100 mètres domine la façade à (...)
  • Le Jugement dernier, au tympan du portail (...)
  • Vierges sages dans un des ébrasements du (...)
  • En haut des voussures, le Christ entouré des (...)

Dans les rues

  • L’Hôtel du gouvernement (Rathaus) avec son (...)
    Cet édifice est à la fois le siège du Conseil (...)
  • La Spitalgasse, une rue commerçante bordée (...)
    Au bout de la rue, la Kâfigturm ou tour des (...)
  • Homme d’armes portant l’étendard de la ville
    À ses pieds, un ours.
  • Moïse et les tables de la Loi, au sommet de la (...)
  • Dans la Kramgasse, la Tour de l’Horloge, une (...)
    En dialecte bernois, "Tour de l’Horloge" se (...)
  • Le cadran astronomique
  • Au pied d’une maison ancienne à tourelle (...)
  • Le musée historique

L’appartement d’Albert Einstein

Einstein, ingénieur au Bureau des Brevets de Berne, habita de 1902 à 1909 un appartement situé sur la Kramgasse. C’est là qu’il rédigea la théorie de la Relativité, en 1905.

  • À l’entrée de la maison, vue sur les arcades de (...)
  • L’appartement est signalé mais l’entrée est (...)
  • Passeport d’Albert Einstein

La campagne bernoise

Aux portes de Berne, nous découvrons de très grandes et très belles maisons dotées d’un immense toit retombant, sur les côtés, jusqu’au premier étage. L’agriculture semble très florissante dans ce secteur.


Article mis à jour le mercredi 23 janvier 2019