Le site de Madeleine et Pascal

Accueil > Photos de voyages > Par pays > Russie > Saint-Pétersbourg > Quelques autres édifices de Saint-Pétersbourg

Quelques autres édifices de Saint-Pétersbourg

18 mars 2018, par Madeleine, Pascal

Au fil des trajets dans la ville, on découvre quelques monuments emblématiques de la capitale impériale.

L’église Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé

La construction de cette église fut décidée par Alexandre III pour honorer le souvenir de son père Alexandre II, le "tsar libérateur" assassiné en ce lieu en 1881 par le groupe terroriste Narodnaîa Volia (Volonté du Peuple) après sept tentatives infructueuses d’assassinat. La construction, démarrée en 1883, dura 24 ans.

La partie haute de la façade sud de l’église Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé

L’édifice, de style néorusse rappelle explicitement, par son architecture extérieure, la cathédrale Basile-le-Bienheureux de Moscou.

La cathédrale Saint-Isaac et la place Saint-Isaac

La cathédrale Saint-Isaac est un des édifices les plus hauts de la ville, visible de partout.

Le dôme de Saint-Isaac, vu de la place du Palais

La cathédrale est édifiée sur une immense place de même nom qui s’étend jusqu’aux rives de la Moïka.

La cathédrale Saint-Isaac, construite à partir de 1818

La photo qui suit montre également le pont Bleu, mais vu de l’autre côté. La place Saint-Isaac est cette fois-ci sur la gauche, face au pont. Plus loin encore, on aperçoit une curieuse fléche qui surmonte une sculpture sphérique en fonte et marque l’emplacement du magasin "Au pont rouge" .

Les rives de la Moïka et le pont Bleu, au loin

Le palais Ioussoupov

Ce palais en bordure de la Moïka était propriété de la richissime famille Ioussoupov. Le prince Félix Ioussoupov fut le maître d’œuvre d’une conjuration qui conduisit à l’assassinat de Raspoutine, le favori du couple impérial, le 16 décembre 1916, peu de temps avant la révolution de février 1917.

De l’Amirauté jusqu’au Sénat-et-Synode

L’Amirauté était le siège du commandement de la marine impériale russe. Le bâtiment actuel fut construit entre 1806 et 1823. Ce vaste édifice à la flêche caractéristique se trouve pour sa plus grande partie un peu en retrait de la Neva et au point de concours de trois avenues importantes, dont la Perspective Nevski.

le quartier de l’Amirauté vu de l’île Vassilievski

Le bâtiment de l’Amirauté est en forme de U ouvert vers la Neva mais la photo ci-dessus ne montre que la flêche et le corps de bâtiment surmonté d’une très haute hampe, à l’extrême-droite. La base du U se trouve par derrière. Entre les deux branches du U se trouvent aujourd’hui des immeubles d’habitation. Ce sont eux qu’on voit sur le quai. Au-delà de la photo, le quai se prolonge vers la droite en direction du Sénat-et-Synode et vers la gauche en direction du palais de l’Ermitage. À l’arrière-plan, le dôme de la cathédrale Saint-Isaac domine le paysage.


L’ensemble du Sénat-et-Synode, vu de l’île Vassilievski


À gauche sur la photo qui précède, on devine, sur la place du Sénat, la statue équestre de Pierre le Grand par Falconet appelée Le cavalier de bronze.

Le cavalier de bronze est une statue équestre monumentale de Pierre le Grand qui se trouve dans le quartier de l’Amirauté, sur la place du Sénat. C’est une commande de Catherine II à laquelle le sculpteur Étienne Maurice Falconet travailla durant douze ans. La statue est érigée sur un monolithe de granite à peine travaillé, l’une des plus grosses pierres jamais déplacées par l’homme.

La statue de Pierre le Grand par Falconet

Le visage de Pierre le Grand est l’œuvre de l’artiste Marie-Anne Collot, alors âgée de 18 ans, qui accompagnait Falconet, son maître, dans son voyage, en 1766.

La cathédrale Saint-Nicolas-des-Marins

Les coupoles dorées de Saint-Nicolas-des-Marins

La cathédrale Saint-Nicolas-des-Marins fut construite dans le style baroque entre 1753 et 1762 par un élève de Bartolomeo Rastrelli.

Le théâtre Mariinsky

Le théâtre Mariinsky

Le théâtre Mariinsky a été édifié en 1860 dans un style Renaissance baroque. Il donna dès l’origine des spectacles d’opéra, puis s’ouvrit, à partir de 1870, à des ballets, lorsque Marius Petipa arriva à Saint-Pétersbourg.

Le palais d’été de Pierre le Grand et ses abords

Le palais d’été est situé le long de la Fontanka. Ce modeste bâtiment fut édifié entre 1710 et 1714 sur les plans de Domenico Trezzini, l’architecte de Pierre le Grand. Plus vaste que la maisonnette en bois de 1703 d’où le tsar surveillait la construction de sa nouvelle capitale, le palais d’été était un lieu de repos.

La cathédrale Saint-Vladimir

Cette cathédrale se situe dans la partie nord de la ville, au nord de la Petite Neva. Elle fut construite en 1765 par l’architecte Antonio Rinaldi et compte cinq coupoles et un clocher à trois étages.

La photo ci-dessus la montre, vue du pont de la Bourse (pont Birzhevoy) qui relie l’île Vassilievski au nord de la ville. La bande bleu-vif qu’on voit sur la photo est une palissade qui enserre un vaste espace en travaux situé entre la cathédrale et le rivage.

La photo qui suit est une vue rapprochée prise depuis la pointe de l’île Vassilievski.

Saint-Vladimir au crépuscule

Et l’obscurité ambiante dissimule enfin cette palissade sur la dernière photo.

La silhouette de Saint-Vladimir avec, au premier plan, l’embacadère aux Lions


Article mis à jour le samedi 30 juin 2018