Le site de Madeleine et Pascal

Accueil > Photos de voyages > Par pays > Russie > Saint-Pétersbourg > Le palais Catherine à Pouchkine

Le palais Catherine à Pouchkine

Tsarskoïe Selo, "le village des tsars"

5 mars 2018, par Madeleine, Pascal

Sur le territoire de la ville actuelle de Pouchkine, les terres de Tsarskoïe Selo ("le village des tsars") furent offertes par Pierre le Grand à sa femme, la future impératrice Catherine Ière qui y fit élever en 1711 un petit palais.

À sa mort, le domaine passa à sa fille la grande-duchesse Élisabeth Petrovna. Devenue impératrice en 1741, celle-ci fit transformer et agrandir les bâtiments qui devinrent un palais fastueux. Son architecte Bartolomeo Francesco Rastrelli dota l’ensemble d’un décor baroque d’un luxe extrême. Le palais fut alors dénommé palais Catherine en l’honneur de la mère de l’impératrice.

Par la suite, Catherine II confia aux architectes Charles Cameron et Giacomo Quarenghi la décoration intérieure de certaines pièces, la création du parc paysager et la réalisation des ponts, pavillons et obélisques qui l’agrémentent.

Devant les grilles du palais Catherine

L’extérieur du palais Catherine

L’intérieur du palais

Les salles les plus somptueuses du palais sont celles aménagées par Rastrelli pour Élisabeth Pétrovna dans un style baroque rutilant d’ors. Par la suite, Catherine II fit réaliser par ses architectes des décors d’inspiration néoclassique pour les appartements privés de son fils Paul.

L’escalier d’honneur

La Grande salle ou salle de la Danse

Cette salle de 840 m2 est l’œuvre de Rastrelli.

La salle à manger Blanche

Cette salle à manger d’apparat a également été conçue par Rastrelli.

La table en forme de "E", monogramme de l’impératrice Élisabeth Petrovna

La salle des tableaux

Cette salle est tout entière tapissée de tableaux de maîtres occidentaux des XVIIe et XVIIIe siècles.

Les appartements privés de Paul Ier et Maria Féodorovna

Ces appartements furent conçus par Charles Cameron à la demande de Catherine II pour son fils le tsarevitch Paul. Ils contrastent par leur sobriété relative avec les ors des salles créées par Rastrelli.

Le salon bleu ou salon des Arabesques tire son nom du décor bleu turqoise qui rehausse ses murs blancs structurés par des miroirs ovales et des pilastres.

La salle à manger verte est ornée de bas-reliefs et de moulures se détachant sur un fond vert clair.

Le cabinet d’apparat d’Alexandre Ier

Ce salon orné d’objets en malachite et de peintures en trompe l’œil fut réalisé ultérieurement par l’architecte Vassily Stassov au début du XIXe siècle.

La galerie des Romanov

Robe d’apparat d’Élisabeth Petrovna

Cette enfilade consacrée à la dynastie des Romanov présente une collection de portraits officiels des empereurs et de leur famille. Elle est agrémentée d’élements de mobilier ayant appartenu aux propriétaires successifs des lieux.

À travers le parc Catherine

Dans le jardin régulier

Le parc, situé au sud du palais Catherine, est constitué d’un jardin régulier, créé dès 1720, et d’un jardin à l’anglaise, tous deux situés de part et d’autre d’un lac.

Comme le montre le plan ci-dessous, le jardin régulier se situe au pied du palais. Le jardin à l’anglaise qui se déploie à l’écart fut créé par Catherine II dans les années 1770. Le parc est animé par de multiples pavillons dont ceux de La Grotte et de l’Ermitage, créés par Rastrelli au milieu du XVIIIe siècle.

Les numéros figurant sur le plan sont repris dans les légendes des photos.

Quelques pas dans le parc Alexandre

Catherine II fit construire, au nord de son palais, un palais destiné à son petit-fils, le futur Alexandre Ier. Le Grand pont chinois marque l’entrée du parc Alexandre, face à la grille du palais Catherine. 

Le Grand pont chinois


Article mis à jour le mardi 6 mars 2018