Le site de Madeleine et Pascal

Accueil > Photos de voyages > Par pays > Russie > Navigation sur la Sheksna, le lac Beloïe, la Kovja et la Vytegra

Navigation sur la Sheksna, le lac Beloïe, la Kovja et la Vytegra

22 janvier 2018, par Madeleine, Pascal

Itinéraire de la croisière
Itinéraire de la croisière

Le barrage de Rybinsk, construit entre 1935 et 1950 par les prisonniers du Goulag, marque le point le plus septentrional du cours de la Volga. Sa construction a créé la retenue de Rybinsk qui fut à l’époque le plus grand plan d’eau artificiel du monde. La création de la mer de Rybinsk exigea le déplacement de 150 000 personnes et noya 660 villages.

C’est de nuit que nous quittons la Volga et traversons le réservoir de Rybinsk. Au-delà de cette retenue, l’itinéraire est celui de la voie navigable Volga-Baltique qui suit un ensemble de rivières canalisées, successivement la Sheksna, le lac Beloïe, la Kovja et la Vytegra, jusqu’au lac Onega.

Elle poursuit, au-delà du lac Onega par le Svir, le lac Ladoga et la Neva pour arriver à Saint-Pétersbourg au fond du golfe de Finlande qui se situe dans la mer Baltique.

Cet itinéraire fluvial est emprunté par de nombreux bateaux qui transportent des produits pétroliers, du bois d’œuvre et des matériaux divers.

Sur la Sheksna

Sur la Sheksna

La Sheksna est un affluent de rive gauche de la Volga qui prend sa source au lac Beloïe et coule vers le sud. Avant la construction du réservoir de Rybinsk, elle se jetait dans la Volga à Rybinsk après un trajet de 400 kilomètres. Depuis la construction de la retenue de Rybinsk, la Sheksna se jette dans la retenue à son point situé le plus au nord et son cours ne mesure plus que 139 kilomètres.

Goritsy

Nous naviguons sur la Sheksna jusqu’à Goritsy ou nous faisons escale.


Le monastère de la Résurrection est lié à l’histoire de la Russie

Le monastère de la Résurrection de Goritsy fut fondé en 1544 par une princesse apparentée à Vassili III, père du futur Ivan IV. Cette intrigante qui souleva les habitants de Novgorod contre le grand-prince de Moscou aurait pu avoir des prétentions au trône pour son fils. Elle fut donc contrainte par Ivan IV de prendre le voile et de rejoindre avec son fils le monastère qu’elle avait créé.

À l’escale de Goritsy, nous partons à quelques kilomètres pour visiter le monastère de Saint-Cyrille-du-Lac-Blanc.

De retour, nous reprenons la navigation sur la Sheksna en direction du lac Beloîe.

L’église de la Nativité de Krokhino

Au loin, le lac Beloïe et devant nous l’église de la Nativité de Krokhino

À une trentaine de kilomètres au nord de Goritsy, juste avant de pénétrer dans le lac Beloïe, nous croisons les ruines immergées d’une église. Édifiée au XVIIIe siècle, elle faisait partie d’un monastère dont les origines remontent au XVe siècle. Le monastère fut englouti lorsque le niveau du lac Beloïe monta, lors de la construction du canal Volga-Baltique.

Passage devant l’église de Krokhino

Sur le lac Beloïe

Le nom du lac Beloïe signifie lac Blanc.

Sur la Kovja et la Vytegra

Les rives sont bordées d’épaisses forêts et la région est un centre d’exploitation du bois.



Article mis à jour le jeudi 8 février 2018