Le site de Madeleine et Pascal

Accueil > Photos de voyages > Par pays > Italie > Naples et la Campanie > Naples > Le musée archéologique national de Naples

Le musée archéologique national de Naples

10 janvier 2017, par Madeleine, Pascal
Ferdinand par Antonio Canova dans le grand escalier du musée
Ferdinand par Antonio Canova dans le grand escalier du musée

L’histoire du musée archéologique est étroitement liée à celle de Naples. En effet, quelques années après son accession au trône de Naples en 1734, Charles de Bourbon, fils de Philippe V d’Espagne et d’Élisabeth Farnèse, entreprend des fouilles archéologiques à Herculanum. Elle donnent naissance à une collection qui peut rivaliser avec la collection d’antiques des Farnèse, alors détenue à Rome.

En 1759, Charles de Bourbon devient roi d’Espagne sous le nom de Charles III et son troisième fils Ferdinand lui succède à Naples. Dès 1777, ce dernier forme le projet de rassembler dans un même musée napolitain la collection d’antiques des Farnèse, d’une part, et le produit des fouilles récentes, d’autre part. Entre 1786 et 1788, il réussit enfin à faire venir de Rome les collections Farnèse héritées de sa grand-mère Élisabeth Farnèse. Le musée sera inauguré en 1816.

JPEG - 166.7 ko
Le musée archéologique national de Naples

Le musée national d’archéologie est installé depuis l’origine dans le palazzo degli Studi, un édifice construit à la fin du XVIe siècle pour accueillir d’abord une caserne de cavalerie puis l’Université de Naples.

Sculptures

Deux antiques de la collection Farnèse de Rome

L’Hercule Farnèse est un type statuaire dont l’original est une sculpture grecque antique attribuée à Lysippe et réalisée au IVe siècle av. J.-C. Hercule y est représenté reposant sur sa massue recouverte en partie de la peau du lion. Il tient à la main dans son dos les pommes du jardin des Hespérides qu’il vient de cueillir.

Une copie du IIIe siècle après J.-C. signée par Glycon d’Athènes fut découverte en 1546 dans les ruines des thermes de Caracalla. C’est elle qui est entrée dans la collection Farnèse.

Le Taureau Farnèse est le nom d’un groupe retrouvé lors des fouilles archéologiques entreprises par le pape Paul III dans les thermes de Caracalla, à Rome, en 1546. Pline l’Ancien attribue l’œuvre à deux artistes grecs de Rhodes, à la fin du IIe siècle av. J.-C. Le groupe fut importé de Rhodes pour la collection d’un riche Romain.

Il s’agit d’un des groupes les plus monumentaux légués par l’Antiquité classique. Sculpté dans un seul bloc de marbre, il mesure plus de cinq mètres de hauteur et pèse 24 tonnes.

JPEG - 76.4 ko

Le groupe représente une scène mythique où Dircé, attachée aux cornes d’un taureau furieux par les fils d’Antiope, va être précipitée dans la mer du haut d’un rocher. Une autre femme et un petit garçon, accompagnés d’un chien, assistent au spectacle.

D’autres sculptures

Mosaïques de Campanie

La bataille d’Alexandre contre Darius

JPEG - 158.7 ko
Bataille d’Alexandre contre Darius III

L’une des plus célèbres mosaïques du musée représente une scène de bataille entre Alexandre et Darius III, roi des Perses. il s’agit peut-être d’une des trois batailles décisives (Granique, Issos ou Gaugameles) mais ce n’est pas certain. Cette scène en opus vermiculatum du IIe siècle av. J.-C. a été trouvée dans la Maison du Faune à Pompéi. Elle reproduit une peinture de la fin du IVe siècle av. J.-C.

D’autres mosaïques

JPEG - 126.6 ko





Fresques

JPEG - 234.8 ko

Les deux peintures les plus célèbres du musée sont deux portraits :

Certains décors muraux sont dépourvus de perspective :

Des architectures peuvent apparaître au centre d’un paysage :

Des architectures plus complexes en trompe-l’œil couvrent parfois des murs entiers :

D’autres décors représentent plutôt des scènes mythologiques ou évoquent des pratiques rituelles :


Bronzes

Céramique et verre


Article mis à jour le samedi 18 février 2017