Le site de Madeleine et Pascal

La chartreuse Saint-Martin

Un exceptionnel ensemble architectural maniériste et baroque

1er janvier 2017, par Madeleine, Pascal

La chartreuse Saint-Martin se trouve sur la colline du Vomero qui domine la ville et la baie de Naples. Une première chartreuse fut édifiée en ce lieu à partir de 1325 par Charles d’Anjou, fils aîné du roi Robert Ier d’Anjou, et terminée en 1368 sous le règne de Jeanne Ière. La chartreuse voisinait alors avec une forteresse contemporaine, le château Saint-Elme.

La chartreuse fut réaménagée et agrandie à partir de la fin du XVIe siècle conformément aux préceptes de la Réforme catholique. L’édifice actuel est une construction de style maniériste tardif dont la somptueuse décoration baroque se poursuivit jusqu’au XVIIIe siècle.

Panorama depuis la terrasse de la chartreuse
Panorama depuis la terrasse de la chartreuse

L’extérieur

Les travaux de la chartreuse furent successivement confiés à plusieurs architectes :

  • de 1589 à 1609, Giovanni Antonio Dosio dirigea le chantier qui comportait une cour d’honneur, l’église et ses chapelles latérales, le grand cloître et le cloître des Procurateurs, ainsi que les locaux attenants : sacristie et salle du Trésor, réfectoire, parloir, cellules des moines...
  • de 1618 à 1623, la direction du chantier fut transmise à l’architecte et sculpteur Giovan Giacomo Di Conforto qui termina les travaux de son prédécesseur ;
  • de 1623 à 1656, la décoration de l’ensemble fut confiée à l’architecte et sculpteur Cosimo Fangazo qui réalisa l’ornementation du portail, les marbres et sculptures intérieurs à l’église et la décoration du grand cloître ;
  • enfin, au XVIIIe siècle se succédèrent les architectes et artistes Nicola Tagliacozzi Canale qui réalisa la rénovation des espaces occupés par le prieur puis Domenico Antonio Vaccaro. Ils étaient accompagnés de Francisco Solimena pour la décoration.
JPEG - 112.1 ko
La cour d’honneur ; au fond, l’accès depuis la terrasse et à droite, l’église.
Photo C. de Salaberry

Les façades de marbre blanc sont rythmées par des pilastres ou des arcs en piperno, une pierre volcanique locale de couleur grise.


L’intérieur de l’église

Les travaux de peinture furent attribués aux plus grands artistes napolitains contemporains : Giovanni Lanfranco réalisa les fresques des voûtes de la nef principale de l’église (1637-1638).
Giuseppe Cesari, dit le Cavalier d’Arpino, fut invité dès 1589 pour réaliser les fresques du chœur, finalement terminées par son frère Bernardino en 1592-1593.


Les autres salles

La Cavalier d’Arpino revint pour se voir confier les peintures de la grande sacristie en 1596-1597. Les plafonds de la chapelle du Trésor sont l’œuvre de Luca Giordano (1634-1705).




Notes

Le logo représente un détail des fresques de Giovanni Lanfranco qui ornent la voûte de la nef principale de l’église


Article mis à jour le mercredi 4 janvier 2017