Le site de Madeleine et Pascal

Accueil > Photos de voyages > Par pays > Espagne > Ronda > Ronda, le centre historique

Ronda, le centre historique

18 septembre 2016, par Madeleine, Pascal

Fortifiée par les Romains qui en avaient expulsé les Carthaginois, Ronda connut les Wisigoths avant de passer en 711 sous le joug arabe. Après l’effondrement du califat de Cordoue en 1031, le territoire d’Al-Andalus fut scindé en royaumes indépendants, les taïfas. La taïfa de Ronda, autonome de 1030 à 1065, passa rapidement sous domination de celle de Séville.

Au XIIIe siècle, le roi de Castille Ferdinand III le Saint entreprit la reconquête du sud de la péninsule à partir de Séville ; Ronda resta cependant l’un des bastions du royaume nasride de Grenade et ne fut prise qu’en 1485 par les Rois Catholiques.

Iglesia Santa Maria la Mayor

L’église Sainte-Marie-Majeure fut édifiée, à partir de 1486, sur l’emplacement de l’ancienne grande mosquée et rapidement élevée au rang de collégiale par Ferdinand d’Aragon, le Catholique. L’édifice est de style gothique pour sa partie occidentale.

JPEG - 148 ko
La façade de l’église, sur la Plaza de la Duquesa de Parcent

La photo ci-dessus montre la façade de l’église. Au centre de la ville historique, la Plaza de la Duquesa de Parcent était, avant la construction des arènes, le lieu des fêtes et corridas. Ceci explique la présence de la tribune d’apparat constituée d’une galerie à colonnes surmontée de deux étages en façade de l’église. Cette tribune date du XVIIe siècle.

Un tremblement de terre intervenu en 1580 obligea à reconstruire toute la partie orientale de l’église. Celle-ci est aujourd’hui en style Renaissance maniériste.

Le palais de Mondragón

JPEG - 228.6 ko
Sous le déluge dans les jardins du palais de Mondragón

Après la collégiale, l’édifice le plus remarquable de la ville ancienne est le palais de Mondragón, une ancienne demeure seigneuriale organisée autour de trois patios. Le palais, dont certaines parties datent de l’époque musulmane, héberge aujourd’hui le musée municipal de Ronda.

Promenade dans le centre historique

Une fois franchi le Puente Nuevo, le premier bâtiment ancien qu’on rencontre dans la ville historique est le Convento de Santo Domingo, aujourd’hui devenu un édifice public.

Au cœur de la ville ancienne, plusieurs édifices remarquables voisinent avec la collégiale Sainte-Marie-Majeure.

En parcourant la ville, on découvre des demeures seigneuriales telles la Casa de Don Bosco.

Le palais du marquis de Salvatierra date du XVIIIe siècle et présente des lignes sobres qui contrastent avec l’originalité des sculptures de la façade.

Les jardins de la Casa del Rey Moro et La Mine

La Casa del Rey Moro est un palais qui fut aménagé vers 1910 par la Duchesse de Parcent sur les bords du ravin du Guadalevín. La propriétaire confia en 1912 à l’architecte paysagiste français Jean-Claude Nicolas Forestier le soin d’y établir des jardins en terrasse. Ceux-ci constituent un magnifique belvédère sur le canyon et la ville.

Les jardins donnent accès à La mine d’eau arabe, un long escalier creusé dans la falaise qui descend jusqu’à la rivière et servait à l’approvisionnement de la ville en eau à l’époque arabe.





Article mis à jour le mardi 20 septembre 2016