Le site de Madeleine et Pascal

Copán

Au Honduras, l’un des plus grands sites mayas

28 mai 2016, par Pascal

L’escalier hiéroglyphique monumental de Copán

Le site maya de Copán fut découvert en 1570 par Diego García de Palacio mais des fouilles n’y ont été entreprises qu’à partir du XIXe siècle. C’est l’un des sites majeurs de la civilisation maya. Les ruines de son acropole et de ses places monumentales témoignent des trois grandes étapes de son développement, avant son abandon au début du Xe siècle.
C’est seulement au VIIe siècle que Copán devient l’une des plus puissantes cités mayas. Cet âge d’or de la cité correspond au règne de Jaguar de Fumée et de son fils Waxaklajuun Ub’aah K’awiil (ou dix-huit images de K’awiil, mieux connu sous le sobriquet de 18-Lapin dont il fut affublé à une époque où le déchiffrement de l’écriture maya était encore rudimentaire).

Escalier hiéroglyphique

L’escalier monumental de la structure 26 (photo en tête d’article), commencé sous le règne de Waxaklajuun Ub’aah K’awiil comporte le plus long texte maya connu (2 200 glyphes), sculpté avec beaucoup de précision dans la pierre des contremarches. Malheureusement, sur les 63 marches, seulement 15 ont été retrouvées à leur place originale, dont cinq partiellement détruites.

Le temple Rosalila

Découvert en 1991, le temple Rosalila fut enterré par les Mayas sous la structure 16 de l’acropole. Il doit son nom à sa couleur rose lilas. Une inscription hiéroglyphique nous apprend qu’il fut dédicacé par le dixième roi de Copán, Lune-Jaguar, en 571.

  • le temple Rosalila
    Cette réplique du temple Rosalila se trouve au (...)
  • La façade du temple Rosalila
  • Détail du temple Rosalila

L’autel Q

Les rois de Copán sur la face ouest de l’autel Q


Les deux personnages centraux de la face ouest
Les deux personnages centraux de la face ouest
L’ancètre Yax K’uk Mo’ porte une sorte de monocle (...)

L’autel Q est un bloc de pierre sculpté, de 1,50 m de côté, situé vis-à-vis de la façade ouest de la structure 10L-16 de l’acropole. Seize personnages assis les jambes croisées sont représentés, quatre par quatre, sur chacun des côtés. Grâce au progrès du déchiffrement de l’écriture maya, on sait maintenant que l’autel fut consacré par Yax Pasaj en 775 de notre ère et représente les seize souverains d’une même dynastie.
Au centre gauche de la face ouest est assis K’inich Yax K’uk’ Mo’, fondateur en 426 de la dynastie copanèque. Autour du monument, chacun des quinze successeurs est assis sur le glyphe de son nom, à la gauche de son prédécesseur. Le dernier d’entre eux, Yax Pasaj, se retrouve ainsi face à l’ancêtre fondateur de la dynastie, au centre droit de la face ouest. Ce dernier semble lui tendre les insignes du pouvoir. Entre eux, la date d’accession au pouvoir de Yax Pasaj.
Sur la gauche de la face ouest on trouve le deuxième roi, Popol Hol

 et sur la droite K’ak’ Yipyaj Chan, alias Coquille de fumée, le 15e roi.

La Grand-place : stèles 4, A et B

Sur la Grand-place, sept stèles remarquables (édifiées entre 711 et 734) représentent Waxaklajuun Ubaah K’awiil alias 18-Lapin.

  • La stèle 4
    La stèle représente le roi Waxaklahun-Ubah-K’awil
  • La stèle A (731)
    Le roi Waxaklajuun Ubaah K’awiil porte une (...)
  • La stèle A vue de côté
  • La stèle B
    Le roi 18-lapin est représerté avec la (...)

Autres éléments

  • Le jeu de balle ou jeu de pelote
  • Tête de vieil homme
    Il s’agirait d’un pauahtun ou bacab, un des (...)
  • Une des deux sculptures simiennes du temple (...)
    Elle représenterait un dieu singe hurleur, (...)


  • La chauve-souris, emblème de Copán
    Il s’agit d’une chauve-souris de la famille des (...)
  • Oiseau aquatique
    La poitrine et le ventre de l’oiseau ont la (...)
  • Ara du jeu de balle
    C’est la réplique d’une sculpture d’ara de stuc (...)
  • Sculpture sur la façade du temple 29

Notes

Le logo représente le glyphe emblème de Copan où figure la tête de chauve-souris.


Article mis à jour le samedi 25 juin 2016