Le site de Madeleine et Pascal

Yenne

14 février 2008, par Pascal
 

La commune de Yenne est située à l’entrée du défilé de Pierre-Châtel, à la confluence entre le Rhône, le Flon et la Méline.

JPEG - 138.3 ko
La place Charles Dullin


Extrait de la carte de Peutinger
Extrait de la carte de Peutinger

Pour certains, Yenne serait l’antique Etanna mentionnée sur la table de Peutinger, une station routière et portuaire sur l’antique voie qui, venant d’Aoste (Augustum sur la carte), gagnait Seyssel (Condate) et Genève en remontant la rive gauche du Rhône puis empruntait la rive sud du Lac Léman pour rejoindre le Valais.

Le gâteau de Savoie fut inventé selon la légende par le bâtard Pierre de Yenne, maître-queux du Comte Vert Amédée VI aux alentours de 1350. On peut le déguster à la pâtisserie "Au véritable Gâteau de Savoie" sur la place.

Yenne est la patrie de Charles Dullin, metteur en scène, acteur de théâtre et de cinéma français.

Yenne dispose d’une importante coopérative laitière.

Dans la commune, un itinéraire est proposé pour découvrir les éléments remarquables du vieux bourg.

L’église de Yenne

Le clocher
Le clocher

L’église romane Notre-Dame dotée d’un clocher massif gothique de plan carré est un site classé monument historique. Des chapelles latérales complétèrent aux XVe et XVIe siècles cet édifice qui remonte au XIIe.

Miséricorde d’une stalle avec coquille Saint-Jacques
Miséricorde d’une stalle avec coquille Saint-Jacques

Yolande de France et Amédée IX offrirent à la chartreuse de Pierre-Châtel entre 1465 et 1470 des stalles sculptées portant leurs armes. Ces stalles de style gothique flamboyant ornent maintenant le chœur de l’église.

Il se pourrait que la première travée du chœur soit le témoignage d’une première abside romane hémicirculaire, sur laquelle auraient été rajoutées les roses polylobées du XIIIe découvertes lors d’un piquage d’enduits [1].

Les deux cloches en bronze de 1688 (MH) portent les inscriptions :

  • "Sit nomen Domini benedictum ex hoc nunc et usqve in saeculum."
  • "Sancta Maria ora pro nobis."

Au fond d’une niche murale de la sacristie de l’église, on a découvert en 1954 une inscription gallo-romaine (MH) [2].

  • Extérieur de l’église
  • Nef de l’église
  • Nef de l’église
  • Nef de l’église
  • Stalles du XVe siècle

Le Clos des Capucins

Entrée du Clos des Capucins
Entrée du Clos des Capucins

Fronton du portail
Fronton du portail

Cet ancien couvent a accueilli une communauté de Capucins du XVIIe siècle à la Révolution. En 1796, le clos fut vendu comme bien national. Les Capucins le rachetèrent en 1823 et furent une deuxième fois expulsés en 1901. Une Société d’Économie Mixte y gère aujourd’hui un centre d’hébergement et de séminaires.

La montagne de Chevru

Notre-Dame de la montagne
Notre-Dame de la montagne

Croix de Chevru de 1650
Croix de Chevru de 1650

L’itinéraire savoyard du chemin de pèlerinage vers Saint-Jacques-de-Compostelle est entièrement balisé : il s’agit du GR65 balisé blanc et rouge. De Jongieux, il gagne Yenne, puis rejoint le mont Tournier (877 m) en passant par la montagne de Chevru. On y croise :

  • la chapelle Notre-Dame de la Montagne, inaugurée en 1866, dominée part une statue de la Vierge.
  • la Croix de Chevru datée de 1650 et située en pleine forêt.

Des belvédères permettent de voir de l’autre côté du Rhône le tombeau de Pierre Boisson, la forteresse de Pierre-Châtel et la plaine de Virignin.

[1Le gothique en Savoie et Haute-Savoie, Michèle et Edmond Brocard

[2Voyage d’histoire en pays de Yenne, J.R.Clocher, 2003

 

Galerie d'images


Article mis à jour le 30 janvier 2016