Le site de Madeleine et Pascal

Tikal

Au Guatemala, l’un des plus grands sites mayas

21 juin 2016, par Pascal

Tikal est l’un des plus grands sites archéologiques et centres urbains de la civilisation maya. Les ruines se trouvent dans les forêts tropicales du nord du Guatemala. Les principaux monuments sont regroupés sur les zones de terrain les plus élevées, reliées par des chaussées surélevées franchissant des marais. Bien que l’architecture monumentale du site remonte au IVe siècle av. J.-C., Tikal n’atteignit son apogée qu’au cours de la période classique, entre 200 et 900 de notre ère. Tikal n’avait pas d’autre ressource en eau que les réserves qui provenaient de la pluie recueillie et stockée dans dix réservoirs.

JPEG - 140.9 ko
La grande place avec le temple des Masques à droite et le temple V au fond

L’ancienne ville est construite à partir de pierres calcaires et comprend les vestiges de temples qui surplombent de 70 mètres de grands palais royaux, en plus d’un certain nombre de petites pyramides, palais, résidences, bâtiments administratifs, plates-formes et monuments de pierre portant des inscriptions gravées.

Les chaussées

À la période classique tardive, le réseau de sacbéob (chaussées) reliant les différentes parties de la ville s’étendait sur plusieurs kilomètres à travers le noyau urbain. Ces chaussées reliaient la grande place au temple 4 (situé à environ 750 mètres à l’ouest) et au temple des Inscriptions (à environ un kilomètre au sud-est).

La grande place

  • Le temple I occupe le côté est de la grande place ; il est appelé aussi temple Ah Cacao ou temple du grand Jaguar. Il s’agit d’une pyramide funéraire dédiée à Jasaw Chan K’Awil, l’un des plus grands seigneurs de Tikal qui y fut enseveli en l’an 734.
    • Le Temple I ou temple du Jaguar
      Situé en bordure de la place centrale, il a 52 (...)
    • Le jeu de balle au pied du temple I
    • Stèle 11 et autel

  • Le temple II ou temple des Masques est situé face au temple I, à l’ouest de la place. Il est dédié à l’épouse de Jasaw Chan K’awiil, la dame Lachan Unen Mo’.
    • Le temple II
    • Le Temple II ou temple des masques

  • L’acropole nord repose sur une plate-forme de 100 mètres sur 80 qui remonte à l’époque préclassique (350 av. J.-C.). Elle a longtemps servi de nécropole aux souverains de Tikal et de nouveaux temples étaient ajoutés pour chaque nouvelle inhumation.
    • Acropole nord
    • L’acropole nord
    • Masque du dieu Chac
      Masque en stuc du temple 33 de l’acropole (...)

  • L’acropole centrale s’étend au sud de la grande place sur près de 215 mètres. Des édifices, désignés sous le nom de « palais », sont groupés autour de six patios reliés par des passages ou des escaliers.
    • Le Grand Patio de l’est
      Le patio 6 est le plus grand de l’acropole (...)

Autres monuments

Il existe beaucoup d’autres groupes architecturaux. Parmi eux :

  • Le temple V à côté de l’acropole sud est haut de 59 mètres et a été daté des environs de 700 ap. J.-C.
  • Le temple III ou temple du Prêtre du Jaguar est le dernier grand temple-pyramide construit à Tikal. Il atteint 55 mètres.
    • Le Temple V
      Ce temple s’élève à environ 57 mètres et porte (...)
    • Le temple III à gauche en alignement avec les (...)
      Au premier plan, un arbre porte de nombreux (...)

  • Le complexe du Monde perdu comprend trente-trois structures et constitue un des deux plus anciens noyaux d’occupation de Tikal avec l’acropole nord. Haute de 30 mètres, la pyramide du monde perdu constitua jusqu’au VIIe siècle le plus grand édifice de Tikal. Elle se situe au sud du temple III et à l’ouest du temple V.
    • La grande pyramide du Monde perdu
      D’une hauteur de 31 mètres, cette pyramide (...)
    • La pyramide en talud-tablero
      Le temple en talud-tablero (Structure 5C-49) (...)

Notes

Le logo est le glyphe emblème de la cité maya de Tikal.


Article mis à jour le dimanche 4 septembre 2016