Le site de Madeleine et Pascal

Accueil > Photos de voyages > Par pays > Italie > Toscane > Sienne > À travers la ville de Sienne

À travers la ville de Sienne

29 décembre 2015, par Madeleine, Pascal
 

Les collines sur lesquelles est construite la cité offrent des vues sur les monuments et les églises de cette ville toute de brique ocre.

Ces monuments et édifices rappellent la légende fondatrice de la cité ou divers moments de son histoire.

Les monuments emblématiques de la ville, vus depuis les murailles situées à l’est

La vue ci-dessus est prise d’un lieu situé à l’extérieur des murailles de la ville, du côté de l’est.

  • Au sommet de la colline, on découvre, la cathédrale avec, de gauche à droite, le fronton de la façade hérissé de pinacles, le campanile et le dôme. Devant le campanile, on voit la silhouette du Facciatone nom donné à la façade inachevée d’un projet monumental de nouvelle cathédrale, envisagé au Trecento et stoppé par la peste noire qui frappa la ville en 1348.
  • À droite de la photo, la partie la plus élevée du Palazzo pubblico, ornée de créneaux et merlons, émerge des toitures. La partie la plus basse est cachée. La Torre del Mangia est à l’extrême-droite. La Piazza del Campo se trouve derrière.
  • On voit donc sur la photo l’arrière du Palazzo pubblico avec un grand balcon tourné vers l’est et la campagne.

Légende et histoire de Sienne

La légende dit que Sienne fut fondée par les frères Senius et Ascanius, fils de Remus, l’un des fondateurs de Rome. À la mort de leur père ils fuirent Rome sur deux chevaux donnés par Apollon et Diane, l’un blanc et l’autre noir, pour échapper à la fureur de leur oncle Romulus. Ils s’arrêtèrent dans une vallée où ils fondèrent une ville qu’ils baptisèrent du nom de l’aîné, Sienne (en latin Sena Julia). Le blanc et le noir devinrent alors les couleurs de la ville.

Sur la façade de l’Œuvre de la cathédrale, le blason noir et blanc de la ville
OPA est l’abréviation de l’Opera Metropolita del Duomo, nom du comité chargé de la construction et de l’entretien de la cathédrale, en français, Œuvre de la Cathédrale.

Après avoir été colonie romaine, la ville fut rapidement le siège d’un évêché et se développa à partir du VIIe siècle. Elle devint une cité libre et indépendante au XIIe siècle, constituant ainsi la République de Sienne, rivale de Florence. Sienne était gibeline, c’est-à-dire partisane de l’empereur, et s’opposait à la politique guelfe – favorable au pape – de sa voisine. Sienne tint longtemps Florence en respect avant de lui infliger une sévère défaite en 1260. Mais Sienne fut battue en retour en 1269 puis en 1270 et contrainte d’entrer dans la ligue guelfe.

Les Contrade sont les quartiers historiques de la ville dont les traditions restent vivaces
Les Contrade sont les quartiers historiques de la ville dont les traditions restent vivaces

De nombreuses banques furent créées à la fin de l’époque médiévale, parmi lesquelles la banque Monte dei Paschi di Siena, la plus ancienne banque au monde encore en activité depuis sa fondation en 1472.

La décadence de la ville fit suite à la banqueroute de la banque Buonsignori et à la peste de 1348. Sienne passa sous le contrôle français en 1493, résista ensuite aux troupes impériales de Charles Quint mais elle dut néanmoins se rendre en 1555. Elle fut intégrée au duché de Florence et offerte par Philippe II d’Espagne à Cosme Ier de Médicis, duc puis grand-duc de Toscane. Elle se trouva reléguée au rang de simple cité dans l’orbite de Florence. La Fortezza Medicea ou forteresse Médicis, au nord-ouest de la ville est un témoignage de cette époque.





Article mis à jour le 8 avril 2016