Le site de Madeleine et Pascal

Accueil > Photos de voyages > Par pays > Italie > Toscane > Sienne > La cathédrale Santa Maria Assunta de Sienne

La cathédrale Santa Maria Assunta de Sienne

Duomo di Siena
28 décembre 2015, par Madeleine, Pascal
 

Sienne fut, dès le Ve siècle, le siège d’un évêché.

L’origine de la cathédrale est incertaine. Durant le XIIIe siècle, l’office financier de la Commune de Sienne consigna plusieurs actes témoignant de l’avancement de la construction : des artistes furent sollicités pour divers ouvrages, dont Nicola Pisano pour la chaire. La coupole fut terminée en 1264. Vers 1280, Giovanni Pisano fut chargé de revoir la façade. Les travaux s’échelonnèrent jusqu’au XIVe siècle et la cathédrale comptait alors trois nefs et cinq travées.

Cependant l’édifice fut rapidement jugé trop petit et on lança dès 1339 un projet ambitieux de Nouvelle Cathédrale ou Duomo Nuovo, à savoir un agrandissement perpendiculaire au mur latéral du côté sud. Les travaux furent interrompus par la peste en 1348. Des déficiences apparaissant dans les nouvelles fondations, le projet fut abandonné dès 1355. De ce gigantisme non abouti, seul subsiste aujourd’hui le Facciatone, un mur porteur laissé sans objet et absorbé depuis par un autre édifice.

L’extérieur de la cathédrale

La façade, le mur sud, la coupole surmontée d’une lanterne et le campanile

La façade de la cathédrale est réalisée en marbres blanc et noir.

L’intérieur de la cathédrale

Vue d’ensemble du chœur
Les piliers les plus massifs soutiennent la coupole. Ils se trouvent devant le chœur qui est donc très profond.

La nef est caractérisée par des piliers en bandes alternées de marbre blanc et noir, soutenant des arches en plein cintre. Cette division horizontale en blanc et noir rappelle les armoiries de la ville de Sienne.

La chapelle du Vœu

La chapelle dédiée à la Vierge du Vœu (del Voto) fut édifiée à l’instigation du pape Alexandre VII et construite sur un dessin de Gian Lorenzo Bernini. Le nom de la chapelle évoque un vœu fait par les Siennois à la veille de la bataille de Montaperti en 1260 et qui consacra la ville à la Vierge.

La chaire de Nicola Pisano

La chaire fut créée entre 1265 et 1268 par Nicola Pisano et son atelier.

La Librairie Piccolomini

La Libreria Piccolomini est la bibliothèque du cardinal Francesco Piccolomini, futur pape Pie III. Entre 1492 et 1502, alors qu’il était archevêque de Sienne, il fit construire une bibliothèque pour honorer la mémoire de son oncle Pie II et abriter son important patrimoine bibliographique.

Le pavement de la cathédrale

Le pavement du Duomo de Sienne est un ensemble de marqueteries de marbre dont la réalisation démarra au XIVe siècle et s’acheva vers le milieu du XVIe siècle.

Par la suite, un travail permanent de restauration s’accompagna d’ajouts mineurs et, surtout, de la substitution des panneaux usés par des reproductions, ceci jusqu’au XIXe siècle.

La Louve siennoise entourée des symboles des villes alliées

Le panneau qui représente la Louve siennoise entourée des symboles des villes alliées fut l’un des premiers à être réalisés (1373), même s’il fut totalement refait par la suite.

Plusieurs panneaux représentent les Sybilles. Dans l’antiquité classique, la Sibylle était une vierge douée de vertus prophétiques, inspirée par une divinité, généralement Apollon. Dans la tradition chrétienne, les Sibylles symbolisent la préparation de l’humanité antique à la révélation du Christ. Elles sont originaires des différents parties du monde connu, marquant ainsi l’universalité du message christique.

La commande pour les représentations des Sybilles remonte à 1482-1483. Plusieurs artistes sont intervenus en se pliant au respect d’un style commun, avec des personnages représentés en marbre blanc sur un fond noir. Les Sybilles sont accompagnées de légendes qui facilitent leur identification.





Article mis à jour le 5 novembre 2017